Quand une cheffe d’orchestre algérienne inspire le cinéma français

Les salles de cinéma en France se préparent pour accueillir, le mercredi prochain, « Divertimento », un long métrage qui retrace la vie, mais aussi le parcours exceptionnel, de l’une des rares femmes cheffes d’orchestre, de Zahia Ziouani.

À 44 ans, Zahia, née de parent algériens, est allée au bout de ses rêves et a réussi à briser la glace, pour amener la musique classique aux publics défavorisés. Et ce, grâce à son film « Divertimento », réalisé par Marie-Castille Mention-Schaar.

Fille de parents algériens, grands fans de la musique classique, Zahia Ziouani décide avec sa sœur jumelle, qui est aussi violoncelliste, de se consacrer à la musique. En effet, à 17 ans, Zahia rêve déjà d’intégrer le cercle des rares femmes cheffe d’orchestre, dans un milieu très masculin.

Cependant, en intégrant son lycée Racine à Paris, la jeune femme algérienne va être moquée, notamment pour son milieu social, mais aussi pour ces aspirations de devenir à la tête de l’orchestre de l’établissement. Zahia ne perd pas espoir et rencontre, la même année, un chef d’orchestre roumain, en l’occurrence Sergiu Celibidache (Niels Arestrup), qui la forme au métier, malgré ses remarques sexistes.

« Divertimento », un long métrage qui amène la musique classique aux publics défavorisés

Divertimento, est le nom du premier orchestre crée, en 1998, par Zahia Ziouani. Le film retrace sa vie, son parcours, mais aussi l’aspect technique de ce métier de chef d’orchestre. Par ailleurs, pour incarner les rôles de Zahia et sa sœur jumelle Fettouma, Marie-Castille Mention-Schaar a fait appel à Oulaya Amamra et Lina El Arabi.

Zahia Ziouani, l’une des rares femmes cheffes d’orchestre

“J’ai réussi à transformer les frustrations de ne pas être acceptée dans ce milieu en une force” a fait savoir Zahia Ziouani à l’AFP. Cette dernière a été surprise de constater le nombre de jeunes. Qui se sont retrouvés dans le personnage de Zahia, lors des avants premiers.

Elle a été émue, particulièrement, par l’histoire d’une jeune fille qui rêve de devenir pianiste, mais qui se sent incapable de le faire, s’est confiée la cheffe d’orchestre à l’AFP. Pour cette dernière, la réalité en 2023 reste difficile pour les femmes cheffe d’orchestre. Mais aussi pour la défense de la musique classique.

“Divertimento” sera également diffusé, le mois de mars 2023, dans le cadre du festival “Telles femmes, tels films”. Qui donne l’opportunité aux femmes réalisatrices de présenter leurs projets.

[embedded content]

| À LIRE AUSSI :

>> « Raï is not dead » : série documentaire sur le Raï algérien signée Arte

>> Voyager en Algérie : le rêve d’enfant d’un Belge se réalise au Sahara