Voyager en Algérie : le rêve d’enfant d’un Belge se réalise au Sahara

Encore une fois, l’Algérie séduit à nouveau. Le ministre du Tourisme, Yacine Hamadi, a précédemment fait part de près de 5000 touristes étrangers qui ont passé la période de fin d’année 2022 en Algérie. En effet, malgré le fait que l’Algérie est loin d’assurer un tourisme de masse, cette dernière offre des souvenirs de voyages inoubliables pour ses visiteurs.

C’est ce qu’a essayé de montrer le journaliste belge, François Mazure, dans son reportage  » Un monde à part ». En voyage en Algérie, ce voyageur a découvert une nouvelle facette de ce pays inconnu pour les étrangers, mais qui cache bien ses merveilles.

En racontant son séjour, d’une semaine, à « Un monde à part », François Mazure rappelle que l’Algérie est un pays continent, et le plus grand de l’Afrique. Pour ce journaliste voyageur, l’Algérie est une histoire exceptionnelle et une variété de décors, de culture et de population, mais malheureusement son secteur touristique reste assez discret.

Cependant, François Mazure considère ce fait comme un avantage pour les amoureux de voyage qui sont à la recherche de destinations authentiques. Selon lui, l’Algérie est un pays qui suscite du mystère, de la curiosité et du fantasme du point de vue extérieur.

François Mazure en compagnie de son photographe en Algérie

Un voyageur belge réalise son rêve d’enfant en visitant le Sahara

Par ailleurs, François Mazure explique que les autorités algériennes font preuve d’une volonté de développer un tourisme, non pas de masse, mais un tourisme pour « des voyageurs aguerris » pour pouvoir voyager d’une manière plus aventurière.

Pendant son séjour en Algérie, ce Belge a eu l’occasion de visiter Alger, Ghardaia mais aussi Timimoun. En effet, dans ce reportage, le journaliste belge se rappelle ses moments passés au cœur du Sahara, les yeux pleins d’étoiles, et fait savoir que visiter le Sahara était pour lui un rêve d’enfant.

Le point de départ de François au Sahara était Ghardaia, qu’il qualifie comme « la perle du désert ». Dans les marchés de cette ville oasis, le Belge rappelle un point important, selon lui, notamment le fait que les touristes étrangers ne sont pas considérés comme « des dollars ambulants ». L’aventure de ce touriste se poursuit à Sebseb, en assistant à l’un des festivals de la région, notamment la « Fantasia ». « nous étions comme des enfants dans un parc d’attraction », se rappelle François Mazure.

Le journaliste voyageur part également à la découverte de Timimoun, qu’il considère comme un « Climax de son voyage ». Pour lui, cette ville rouge est une autre destination magique et authentique avec son petit marché, ses ruelles…

L’hospitalité des Algériens, un des aspects marquants de ce voyage

À Alger, François Mazure a eu l’occasion de visiter la Casbah, l’un des cartiers historiques de la capitale. Un endroit qu’il considère comme typique musulmane grâce à son architecture. Sa suite de ruelles, ses marchés ont séduit le touriste belge.

Encore une fois, l’hospitalité des Algériens n’est pas passée inaperçue. En effet, François Maure rappelle que les habitants sont charmants et content de voir des touristes autours d’eux. Le Belge s’est également rappelé quelques moments passés chez « le Rois de la loubia » à Alger, mais aussi lors d’un anniversaire auquel il a été invité.

@tigrdz.16

♬ son original – Tigrdz.16

| À LIRE AUSSI :

>> Alger : le restaurant « le Roi de la Loubia » séduit de nouveau

>> Séduite, une touriste casse les préjugés et incite à voyager en Algérie