Haïti: le chef de gang menace de tuer les missionnaires otages

Les ravisseurs exigent une rançon de 17 millions de dollars pour leur libération, ont confirmé à l’AFP des sources sécuritaires ayant requis l’anonymat.

Lire la suite

Bienvenue à la Fise Academy, la toute première école dédiée aux métiers des sports extrêmes

L’organisateur du grand festival de sports extrêmes s’est allié à une école supérieure montpelliéraine pour former toute une génération aux métiers connectés à ce secteur,

Lire la suite

5G: le Conseil des ministres approuve les arrêtés de Petra De Sutter pour la mise aux enchères

La ministre des Télécoms Petra De Sutter (Groen) précise également sa volonté de voir aboutir le dossier 5G. La porte pour un quatrième opérateur n’est quant à elle toujours pas fermée.

Lire la suite

Pénuries d’électricité : Le charbon a-t-il encore de longues années devant lui ?

Pour sortir de la crise énergétique qu’elle traverse, la Chine fait tourner ses centrales à plein régime et rouvre des mines. Un choix que d’autres pays font. Le signe que cette énergie, fortement émet

Lire la suite

Restaurant japonais : Planet Sushi sort du redressement judiciaire avec son plan de continuation

Le tribunal de commerce de Nanterre vient d’accepter un plan qui va permettre à l’entreprise de rembourser une dette de 16 millions d’euros

Lire la suite

Jo Siffert, l’homme qui fit monter Porsche dans les tours aux États-Unis

Avec Jo Siffert, tué sur un circuit il y a exactement 50 ans, la course automobile a perdu l’un de ses meilleurs pilotes et la Suisse son premier ambassadeur du sport mondial. Mais il a laissé une riche moisson à son employeur Porsche: la marque lui doit la conquête du marché américain. Jusque dans les années 1970, les courses étaient une roulette pour obtenir des prix en argent, la gloire et des chiffres de vente. L’enjeu: la vie des pilotes. Dans ce contexte, Jo Siffert a été un acteur clef. Il n’a certes jamais remporté le Championnat du monde de Formule 1, mais pour Porsche, ce pilote charismatique et cool issu du quartier pauvre de Fribourg faisait un peu office de Most Valuable Player. En 1968, sa victoire dans un Grand Prix de Formule 1 en avait fait un héros. Durant la seconde moitié de la saison 1971, après une série interminable de déconfitures et de pannes dues à un matériel de qualité inférieure, il faisait enfin partie des pilotes de Formule 1 les plus rapides du monde.

Lire la suite

Gironde : Vers davantage de jets privés sur l’aérodrome de Libourne, une pétition lancée

La communauté d’agglomération du Libournais (CALI) et le Grand Saint-Emilionnais, bientôt nouveaux propriétaires de l’aérodrome, veulent y développer l’aviation d’affaires

Lire la suite