«Pour l’Allemagne, des droits populaires à la Suisse seraient un pas en arrière»

A l’aune des élections fédérales du 26 septembre en Allemagne, la démocratie directe ne fait plus partie des sujets de campagne pour les grands partis. Dans une interview accordée à swissinfo.ch, Ralf-Uwe Beck, porte-parole du mouvement «Plus de démocratie» et défenseur de l’initiative populaire nationale, explique pourquoi il en est ainsi – et pourquoi il reste malgré tout plein d’espoir. Ralf-Uwe Beck a été actif dans les groupes d’opposition de l’ancienne République démocratique allemande (RDA) et se bat depuis plus de trente ans pour une participation citoyenne plus directe dans l’Allemagne réunifiée. L’organisation non gouvernementale «Plus de démocratie» y est l’une des principales instigatrices de la question. L’association informe les citoyens aux niveaux municipal et fédéral sur leurs droits, accompagne les initiatives et conseille les politiciens. swissinfo.ch: Les grands partis allemands ne mentionnent plus la démocratie directe dans leurs programmes pour les élections…

Lire la suite

Jeunesse : « La crise du Covid-19 a été le catalyseur d’une génération qui se croit maudite », indique Frédéric Dabi

Dans son ouvrage « La Fracture », le directeur général opinion de l’Ifop dépeint une jeunesse qui porte un regard désenchanté sur les institutions

Lire la suite

« Je pensais rejoindre une communauté musulmane » : une Britannique, enrôlée dans l’EI à 15 ans, implore le pardon

Shamima Begum, qui a rejoint l’Etat Islamique en 2015, avait qualifié l’attentat de Manchester ayant fait 22 morts en 2017 de « représailles » aux frappes de la coalition occidentale contre l’EI.

Lire la suite

Valérie Pécresse : « Zemmour est un boulet au pied de Marine Le Pen »

La candidate de droite pour la présidentielle Valérie Pécresse a estimé dimanche que le polémiste Eric Zemmour était un « boulet au pied » de sa rivale d’extrême droite Marine Le Pen qui « rabaisse les femmes ».

Lire la suite

11-Septembre: Comment la peur des musulmans s’est immiscée dans le paysage

Vingt ans de « guerre contre le terrorisme » ont fortement impacté la vie des musulmans dans les pays occidentaux. Le 11Septembre 2001 a-t-il été le détonateur de tout ? Les moyens de sortir de cette spirale faite de discriminations et de violences sont-ils à l’étude ? En Suisse, près la moitié de la population considère l’Islam comme une menace pour la sécurité du pays. Depuis les attentats du 11 septembre 2001, les musulmans vivant en Occident sont exposés à cette suspicion. Conséquence: les personnes qui se sentent discriminées en Suisse en raison de leur appartenance religieuse sont généralement, et de manière disproportionnée, des personnes de confession musulmane. La peur de l’Islam fait désormais partie de la pensée dominante. Mais les attentats du 11-Septembre ont-ils été son élément déclencheur? A l’université de Lucerne, le spécialiste des religions Andreas Tunger-Zanetti part du constat que le scepticisme à l’égard de l’Islam remonte en réalité à plusieurs siècles déjà.

Lire la suite

Twitch poursuit deux utilisateurs pour harcèlement raciste

Twitch a porté plainte contre deux auteurs présumés de harcèlement raciste et homophobe, notamment au moyen de bots programmés pour inonder les fenêtres de conversations d’utilisateurs avec des insultes et images violentes.

Lire la suite

Bordeaux : Bye-bye le tramway, place au RER métropolitain, aux bus et vélos express et à la marche

Bordeaux Métropole a présenté ce vendredi son schéma des mobilités qui doit permettre d’absorber les 600.000 à 700.000 voyageurs quotidiens supplémentaires attendus d’ici à 2030

Lire la suite