Léger recul de la Suisse dans le classement mondial de la corruption

La Suisse est perçue comme un pays relativement «propre» en matière de corruption dans le secteur public, mais elle pourrait en faire plus pour éradiquer cette pratique, selon l’organisation Transparency International. Le secteur public helvétique est considéré comme particulièrement exposé au népotisme, tandis que le secteur privé est propice à la corruption et au blanchiment d’argent. Comme chaque année, la Suisse réalise globalement un bon score dans l’indice de perception de la corruption 2021, publié mardi par Transparency International. Elle recule néanmoins de la troisième à la septième place, en obtenant un point de moins qu’en 2020. «En matière de lutte contre la corruption dans le secteur public, la Suisse est une fois de plus loin d’être irréprochable et se fait même dépasser par d’autres pays», déclare Martin Hilti, directeur de la branche suisse de l’organisation. Une mesure de la corruption perçue dans 180 pays Créé en 1995, l’indice de perception de la corruption…

Lire la suite

Conflit Ukraine – Russie : L’Otan envoie des avions et des bateaux pour renforcer la défense de ses alliés

La France, l’Espagne, le Danemark et les Pays-Bas sont tous prêts à mobiliser des forces armées en Lituanie, Bulgarie ou encore Roumanie

Lire la suite

Présidentielle 2022 : Au Parlement européen, Emmanuel Macron sous le feu des oppositions

Face à des oppositions remontées, Emmanuel Macron, qui a lancé la présidence française de l’UE, est resté en majesté, profitant à plein de n’être toujours pas officiellement en

Lire la suite

Attractivité : L’Elysée annonce plus de 4 milliards d’euros de nouveaux investissements étrangers en France

La présidence a annoncé 21 nouveaux investissements étrangers en France, soit au total, plus de 4 milliards d’euros d’investissements cumulés

Lire la suite

Raoul Hedebouw: « Frank Vandenbroucke a dit qu’on se dirigeait vers le royaume de la liberté et il s’est planté »

Le président du PTB Raoul Hedebouw était l’invité de DH Radio ce vendredi matin.

Lire la suite

L’empire de la peur, une nouvelle citoyenneté universelle !

En 1998, j’ai publié un livre intitulé L’Empire de la peur (éditions Jean-Pierre Huguet, France) dans lequel j’ai tenté de décortiquer les racines de la peur en Algérie, engendrée à l’époque par les tueries sauvages perpétrées par la horde islamiste. Le sang. La haine. L’exode rural. L’exil des intellectuels. Aujourd’hui, un quart de siècle après, cet empire infernal est devenu une citoyenneté universelle ! Une autorité mondiale. Il n’est plus national mais transcontinental. La peur est devenue le dénominateur commun de tous les citoyens de la Terre. Elle s’est généralisée comme une pandémie incontrôlable. Nous tous, nous habitons la peur.

L’article L’empire de la peur, une nouvelle citoyenneté universelle ! est apparu en premier sur Actualités Tunisie Focus.

Lire la suite

«On ne peut pas promouvoir le tabac auprès des jeunes, tout en leur interdisant de le consommer»

Le peuple suisse se prononcera le 13 février sur une initiative qui veut restreindre la publicité pour le tabac. Pour le directeur d’Addiction Suisse Grégoire Vittoz, l’encadrement légal de la cigarette n’est pas suffisant pour protéger efficacement les jeunes. La Suisse dispose de l’une des législations les plus souples d’Europe en matière de lutte contre le tabagisme. Les milieux de la prévention veulent durcir la loi pour mieux protéger la jeunesse de l’addiction. Lancée par de nombreuses organisations de promotion de la santé et de la jeunesse, l’initiative populaire «Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac» sera soumise au peuple le 13 février. Liens utiles Texte de l’initiative Les explications du Conseil fédéral Le site du comité en faveur de l’initiative La position d’Économiesuisse contre le texte Le texte demande l’interdiction, pour les produits du tabac, de «toute forme de publicité qui atteint les enfants et les jeunes».

Lire la suite

« Promis, on paiera nos impôts en France »… Amazon se fait prendre à son propre jeu sur Instagram

Le compte Instagram français d’Amazon Prime Video a proposé à ses abonnés de choisir sa prochaine « bio » sur les réseaux sociaux, mais l’opération s’est retourn&eacute

Lire la suite

« Irresponsable », « Clivant », « Il adopte le langage de Zemmour »: la presse réagit aux propos polémiques d’Emmanuel Macron

Après la sortie polémique d’Emmanuel Macron, les médias français ont réagi avec virulence aux propos du président. Revue de presse.

Lire la suite

Ce qui attend la Suisse: les perspectives économiques pour 2022

Difficultés dans les chaînes d’approvisionnement, retour du plein emploi, risque d’inflation, franc à nouveau au plus fort, nouvelles formes de concurrence pour la pharma et les banques: dans cette sélection non exhaustive, les journalistes économiques de swissinfo.ch vous présentent sept évolutions majeures qui attendent l’économie suisse en 2022. 1) Une forte croissance, mais fragilisée par Omicron Après une solide reprise cette année (+3,5%), la Suisse devrait à nouveau connaître une croissance supérieure à la moyenne en 2022. Le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) anticipe une progression de 3% du produit intérieur brut (PIB). Les difficultés d’approvisionnement et les nouvelles mesures sanitaires liées à l’apparition du variant Omicron sont les principaux facteurs avancés pour expliquer le léger ralentissement de la croissance. Le marché du travail s’est quant à lui entièrement remis de la pandémie. Les entreprises ont actuellement du mal à trouver de la main-d’œuvre…

Lire la suite