Cette école secondaire a choisi de mélanger filles et garçons au cours de gym: « Il s’agit de déconstruire les stéréotypes de genre »

Mais la non-mixité des cours d’éducation physique à ce niveau, très belgo-belge, reste l’habitude.

Enseignement secondaire : les étudiants au cours de gymnastique avec leur professeur.
Traditionnellement, en secondaire, des cours d’éducation physique spécifiques sont organisés en fonction du genre.

”Avec les filles ? Oh non… Elles vont nous freiner”, réagit cet élève d’une école secondaire où filles et garçons suivent séparément leurs cours…

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Abonnement sans engagement