Tim Bucher, un tracteur plein d’idées

De ses parents, qui ont quitté la Suisse pour l’Amérique du Nord, Tim Bucher a appris la prise de risque et la persévérance. Il est devenu agriculteur et entrepreneur informatique, les deux à grande échelle. Portrait. Dry Creek est une vallée située au cœur du comté de Sonoma, en Californie. Des contours doux de collines avec de longues rangées de vignes, d’oliviers et de cours d’eau forment ici un paysage qui rappelle l’Italie. Cela explique aussi les nombreux noms italiens des fermes de la région. C’est ici que se trouve Trattore Farms. Les tracteurs sont la passion de Tim Bucher. «Le dimanche, je passe jusqu’à dix heures dans les champs, explique ce Suisse de l’étranger. Pendant ce temps, je réfléchis en toute tranquillité à mes idées. Je suis seul avec moi-même et je réfléchis.» Tim Bucher est un entrepreneur high-tech avec une passion pour la viticulture – et dans tout ce qu’il entreprend, il est extrêmement performant. Des Suisses à San Francisco swissinfo.ch dresse le…

Lire la suite

Pôle de la blockchain, la Suisse tente de pallier la pénurie de personnel

L’industrie suisse de la blockchain, en pleine expansion, est confrontée à des difficultés de croissance. En cause: le manque de personnel qualifié pour combler l’offre d’emplois qui ne cesse de s’étoffer. Pour relever le défi, les universités se mobilisent en proposant de nouveaux cours. La blockchain est une technologie permettant le stockage ainsi que la transmission d’informations et de transactions. Ces dernières peuvent être effectuées avec des cryptomonnaies telles que le bitcoin. Ce système numérique est conçu pour remplacer les gardiens traditionnels comme les banques. La finance décentralisée promet des échanges sans les frictions et les frais d’intermédiation. Sur le territoire helvétique, le nombre d’entreprises actives dans la blockchain a grimpé de 300 en 2017 à environ 1200 cette année, employant désormais plus de 6000 personnes. Aux start-ups nationales nouvellement créées s’ajoute une liste croissante de sociétés étrangères qui ouvrent un bureau en Suisse, parmi…

Lire la suite

La guerre entre la Russie et l’Ukraine met la recherche arctique en péril

L’invasion de l’Ukraine et les sanctions contre la Russie ont aussi un impact sur la recherche scientifique dans l’Arctique. L’interruption des collaborations internationales, auxquelles participent également des chercheurs suisses, met en péril l’étude d’une des régions les plus vulnérables au changement climatique. L’été dernier, Beat Frey a embarqué sur un brise-glace russe avec quelque 70 scientifiques de différents pays pour participer à une expédition dans l’Arctique coorganisée par l’Institut polaire suisse (Swiss Polar Institute). Pour la première fois, le chercheur suisse de l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage a pu se rendre dans des zones autrement inaccessibles de l’Arctique russe. «Nous sommes allés sur des îles isolées et peu connues. C’était un voyage extrêmement intéressant», raconte-t-il. Beat Frey et son équipe ont prélevé des échantillons de sol, de pergélisol, d’eau et d’air. «Nous sommes rentrés en Suisse avec de nombreuses…

Lire la suite

«Pour nous nourrir, nous détruisons la planète»

Changement climatique et perte de la biodiversité résultent des activités humaines et les deux phénomènes se renforcent mutuellement. Ce qui oblige à une action globale pour sauver la nature, explique le Suisse Bruno Oberle, directeur général de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). L’UICN est la principale autorité mondiale sur l’état de conservation des espèces. Basée à Gland, en Suisse francophone, elle assume la publication de la liste rouge ses espèces menacées. À 67 ans, Bruno Oberle est le premier Suisse à la diriger. SWI swissinfo.ch: Vous êtes à la tête de la principale organisation de conservation de la nature dans le monde. Une grosse responsabilité à l’heure de la sixième extinction de masse… Bruno Oberle: Oui, en effet. Mais nous avons tous une grosse responsabilité. Pendre soin de la nature et de la biodiversité est une nécessité fondamentale pour l’humanité. Notre existence sur cette planète et la survie de notre modèle de développement…

Lire la suite

Kiwix, l’outil suisse qui déjoue la censure russe

Le logiciel suisse Kiwix permet de copier des sites web entiers pour les rendre accessibles hors ligne. Alors que Wikipédia risque des sanctions en Russie en raison de ses contenus sur la guerre en Ukraine, les téléchargements de l’encyclopédie via Kiwix battent des records. L’encyclopédie participative Wikipédia est l’une des rares sources d’information sur la guerre en Ukraine encore non censurée en Russie, mais elle est dans le collimateur du Kremlin. Dès le 1er mars, Wikimedia, la fondation américaine qui héberge Wikipédia, «a reçu plusieurs avertissements du gouvernement russe (…) demandant la suppression d’informations vérifiées et factuelles dans des articles», indique une porte-parole dans un e-mail à swissinfo.ch. L’organe russe de régulation des communications Roskomnadzor reproche notamment à Wikipédia des pages parlant d’«invasion russe en Ukraine», alors qu’il est illégal de dévier de la terminologie officielle selon laquelle il s’agirait d’une «opération militaire…

Lire la suite

Affronter l’araignée pour vaincre sa peur

Bien que la phobie des araignées soit très répandue, peu de thérapies sont proposées en Suisse. Reportage au «séminaire de la peur» du zoo Walter. Un tigre passe devant la fenêtre. À l’intérieur, personne ne parle. Les six participant-es attendent en se triturant les doigts ou en se frottant la nuque. Le groupe a l’air tendu. Et ce n’est pas à cause du tigre qui se promène dehors. Ces personnes crispées sont inscrites à un séminaire de quatre heures sur l’arachnophobie, alors que plusieurs ont déjà des sueurs froides à la seule mention du mot «araignée». Viktor, le tigre de Sibérie de 180 kilos, s’invite aussi dans la discussion. «Avec ses grands yeux, presque tout le monde le trouve mignon», relève Elia Heule, l’un des deux biologistes présents dans la salle de séminaire du zoo Walter à Gossau, près de Saint-Gall. L’une des causes de la phobie des araignées est qu’elles ne possèdent pas de jolis yeux ou de nez, pas de visage lisible par les humains pour tenter d’y déceler des…

Lire la suite

Auguste Piccard, l’homme des extrêmes

Décédé il y a soixante ans jour pour jour, Auguste Piccard était l’incarnation même du professeur, toujours à la recherche de mondes inexplorés, à des milliers de mètres au-dessus et au-dessous du niveau de la mer. II a aussi inspiré Hergé pour créer le célèbre personnage du professeur Tournesol. En 1931, deux hommes embarquent dans une sphère d’à peine deux mètres de diamètre. L’un d’entre eux a presque la même taille: Auguste Piccard, professeur de physique expérimentale à Bruxelles. Il est l’incarnation même du professeur: dégingandé, les cheveux en bataille, une paire de lunettes qu’il a lui-même construite sur le nez et infatigable dans sa quête de mondes inexplorés. Avec son assistant Paul Kipfer, il veut être le premier homme à pénétrer dans la stratosphère. Au-dessus de la sphère flotte un énorme ballon rempli d’hydrogène, baptisé assez techniquement «FNRS», du nom du Fonds de la Recherche scientifique de Belgique. L’année précédente, ils s’étaient ridiculisés en échouant…

Lire la suite

«Chez Meta, nous sommes convaincus que la 3D va déboucher sur de nouvelles expériences»

Meta, anciennement Facebook, investit des milliards de dollars dans le métavers, un univers virtuel où les individus, représentés par des avatars, interagissent entre eux. Le groupe a ouvert un bureau à Zurich, qui devrait employer jusqu’à 300 spécialistes, pour effectuer des recherches sur cette technologie. Le responsable du site explique à swissinfo.ch à quoi ressemblera le futur de la troisième dimension. En octobre 2021, Mark Zuckerberg a non seulement annoncé que Facebook s’appellera désormais Meta, mais aussi que son entreprise allait se plonger dans le métavers, un nouvel univers numérique. Les gens abandonneront-ils les écrans d’ordinateur au profit de casques de réalité virtuelle pour naviguer dans des mondes en 3D? À Zurich, Meta a ouvert un premier bureau en 2016, lorsque le géant de l’Internet a acquis Zurich Eye, une spin-off de l’École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) qui se concentre sur la navigation visuelle des machines, leur permettant de «voir».

Lire la suite

La Suisse, un géant discret de la robotique

C’est ici que naissent les robots de demain, souples, agiles, collaboratifs et aussi intelligents qu’une machine peut l’être. Visite à un laboratoire de l’EPFL à Lausanne et à une start-up qui en est issue. Ce n’est pas un slogan marketing, c’est un fait: en robotique, la Suisse est championne du monde. «Si l’on prend le top 20 des labos dans le monde, pratiquement un quart sont en Suisse, alors que nous n’avons que huit millions d’habitants», confirme Aude Billard, qui dirige le Laboratoire d’algorithmes et systèmes d’apprentissage (LASA), de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Au premier étage d’un des bâtiments futuristes du vaste campus, cette pionnière suisse de l’Intelligence artificielle (IA) et son équipe font cohabiter les robots avec les humains, souvent en écrivant des logiciels pour des robots existants. Car la Suisse n’est pas d’abord un pays qui fabrique des robots. Ceux-ci sortent plutôt des usines japonaises, coréennes, chinoises, allemandes ou…

Lire la suite

Notre flore intestinale a désormais son coffre-fort suisse

Le Covid-19 nous veut du mal. Dans notre intestin pourtant, de nombreux virus, bactéries et autres micro-organismes prolifèrent, indispensables à notre existence. Un grand espoir pour la médecine. Les scientifiques souhaitant préserver ce joyau, le microbiome planétaire a dorénavant son refuge en Suisse. Une masse de travail. Le robot de séquençage installé au laboratoire de l’Hôpital universitaire de Bâle analyse simultanément l’information génétique de bactéries à partir de dizaines d’échantillons fécaux. Les prélèvements, livrés au laboratoire dans de petits tubes, proviennent de touristes rentrés d’Inde. «Nous recevons ces échantillons du monde entier», indique Adrian Egli. Le médecin dirige le département de bactériologie clinique et de mycologie (science des champignons) et réalise actuellement les premiers essais pour le projet international «The Microbiota Vault» (ou coffre-fort microbiotique). En résumé, il s’agit de cataloguer le microbiome mondial – soit l’ensemble…

Lire la suite

Amérindiens et guerre bactériologique

Comment le mercenaire suisse Henry Bouquet (1719-1765) a joué un rôle douteux dans la guerre des Anglais contre les indigènes d’Amérique du Nord. 1763, le Traité de Paris met fin à la guerre de Sept Ans et au Canada français. Les troupes de Louis XV se retirent, mais leurs alliés indiens se révoltent, ne voulant laisser leurs terres au Britanniques. Pontiac, chef des Ottawas, fédère les tribus de la région des Grands Lacs. Seuls quelques forts résistent : Niagara, Détroit et Pitt (anciennement Duquesne, aujourd’hui Pittsburgh). La colonisation anglaise à l’intérieur des terres est compromise. C’était sans compter sur le colonel Henry Bouquet. swissinfo.ch publie régulièrement d’autres articles tirés du blog du Musée national suisse consacré à des sujets historiques. Ces articles sont toujours disponibles en allemand et généralement aussi en français et en anglais. Né à Rolle en 1719, Bouquet s’engage très jeune dans le régiment de Constant au service des Provinces-Unies…

Lire la suite

Le côté obscur d’un pionnier suisse au Far West

De héros de la conquête de l’Ouest à colon raciste: la renommée du pionnier suisse Johann August Sutter s’est drastiquement transformée aux cours des dernières décennies. Johann August Sutter, le pionnier Suisse immigré aux États-Unis, a longtemps été placé sur un piédestal solide et inébranlable. Il était déjà célèbre de son vivant. En 1848, un Nissenan (autochtone californien) trouva sur le terrain du Suisse Johann August Sutter la pépite qui déclencha la ruée vers l’or. Ce travailleur indigène donna le morceau de métal précieux à son supérieur James Marshall et fit ainsi naître une véritable hystérie. Sutter, né à Kandern en 1803, devint célèbre grâce à la découverte d’une mine d’or. Mais il était loin d’être un héros. Il fut toutefois érigé plus tard en tant que tel dans la culture mémorielle de deux nations. Des échecs en Suisse comme aux États-Unis Toutes les entreprises de Sutter se soldèrent par des échecs, en Suisse comme aux États-Unis. En 1834, il mena à la faillite…

Lire la suite

Quand la Suisse abattait les éléphants au canon

Le phénomène des animaux stars ne date pas d’aujourd’hui. Dans son livre Du pâté d’éléphant chez Calvin, l’auteur Pierre-Yves Frei conte l’histoire insolite d’un éléphant qui a brûlé les planches au 19e siècle, avant d’être abattu au canon à Genève. C’est l’occasion d’apporter un éclairage historique sur notre rapport avec les animaux exotiques. Tout commence en novembre 2019. Collaborateur du Muséum d’histoire naturelle de Genève, Pierre-Yves Frei déplace des objets pour la préparation d’une exposition consacrée au bicentenaire de l’institution. Il tombe alors sur un étrange crâne d’éléphant: les défenses semblent avoir été raccourcies et l’os est criblé de trous, dont un de grande taille. Des collègues lui indiquent qu’il s’agit des restes d’un éléphant abattu au canon à Genève en 1837. Il apprend aussi que le pachyderme a un nom – Miss Djeck – et qu’il a connu une carrière artistique. Fasciné par cette histoire, cet ancien journaliste scientifique décide de la raconter sous la…

Lire la suite

A la rencontre de femmes qui changent la science en Suisse

Elles sont déterminées, ambitieuses et comptent parmi les meilleures dans leur domaine: à l’occasion de la Journée internationale des femmes et des filles de science, le 11 février, SWI swissinfo.ch présente quatre femmes qui changent le visage de la recherche scientifique en Suisse. L’écart entre les sexes persiste à tous les niveaux des disciplines STEM (science, technologie, ingénierie, mathématiques). À l’échelle mondiale, dans les secteurs de pointe comme l’intelligence artificielle, les chercheuses ne représentent que 22% des professionnels et les femmes n’occupent que 12% des sièges dans les académies nationales des sciences, selon les Nations unies. Le même écart existe en Suisse. SWI swissinfo.ch a brossé le portrait de quatre femmes scientifiques qui excellent dans leur domaine en Suisse, de la robotique à la physique. Margarita Chli: la championne de la vision robotique, EPFZ Doter des robots de la vue: telle est la mission de Margarita Chli. Une mission qui l’a…

Lire la suite

Quand les jeux vidéo deviennent une aide à la lecture

Les jeux vidéo sont le cauchemar de tous les parents. Qui ne se bat pas avec ses enfants pour les convaincre d’éteindre leur écran et de prendre un livre? Et pourtant, le problème pourrait aussi être la solution, selon une nouvelle étude suisse. Une étude menée par l’Université de Genève, en collaboration avec l’Université de Trente (Italie), montre que les jeux vidéo d’action peuvent renforcer de manière significative les capacités de lecture et d’attention des enfants aux capacités normales. Les résultats ont été récemment publiés dans la revue Nature Human Behaviour. Des recherches antérieures avaient déjà montré les effets positifs des jeux vidéo d’action disponibles dans le commerce sur les enfants en âge de scolarité atteints de dyslexie, notamment en termes de vitesse de lecture et de réduction des distractions. Sur la base de ces preuves scientifiques, l’équipe de recherche basée à Genève a développé un jeu vidéo d’action éducatif appelé Skies of Manawak qui agit de…

Lire la suite

Comment combler le fossé entre les sexes dans l’enseignement des technologies

Un kit robotique interactif mis au point à la Haute École spécialisée de la Suisse italienne vise à initier les enfants, en particulier les filles, aux sciences et à la technologie. L’objectif est de combler le fossé existant entre les genres dans l’enseignement des sciences et de former des citoyens critiques plutôt que des consommateurs passifs. La science et la technologie sont universelles, mais la réalité est que les femmes sont encore minoritaires dans les domaines professionnels liés aux disciplines dites STEAM (acronyme anglais pour science, technologie, ingénierie, art et mathématiques). L’écart entre les genres est particulièrement marqué dans les professions d’avenir, comme l’informatique et l’ingénierie, où les femmes ne représentent pas plus de 8%. Leyla Tawfik et Serena Cangiano, de la Haute École spécialisée de la Suisse italienne (SUPSI), ont lancé Ethafa, un projet qui vise à initier les filles de 9 à 12 ans aux disciplines scientifiques et techniques de manière…

Lire la suite

La bataille des brevets sur le génome des aliments inquiète

Face aux changements climatiques, assurer la sécurité alimentaire se révèle toujours plus difficile. Dans ce contexte d’inquiétude croissante, l’édition du génome a été présentée comme une partie de la solution. Mais un système de brevets obsolète menace d’étouffer son potentiel et de donner davantage de pouvoir aux grandes entreprises. Pendant plus de dix ans, les scientifiques du groupe agrochimique bâlois Syngenta ont travaillé à la mise au point d’une variété de chou résistante aux maladies, qui se développerait par temps chaud et sec et serait bénéfique pour le sol, nécessitant moins d’azote pour croître. Le légume, de la taille d’un ballon de basket, a été sélectionné pour pousser près de la surface du sol, ce qui facilite la récolte pour les agricultrices et agriculteurs. Mis en avant lors de la présentation annuelle, l’automne dernier, des dernières innovations de la société en matière de semences, le chou «résistant aux intempéries» a été rejoint par d’autres légumes de…

Lire la suite

La montre des présidents

En 1947, la marque VULCAIN lance la première montre-bracelet avec réveil intégré sur le marché mondial. Baptisée Cricket, elle devient un symbole de l’après-guerre. Elle passera à la postérité comme le garde-temps des présidents. Michel Ditisheim a de la peine à dissimuler sa joie lorsque fin décembre 1990, il découvre la couverture du magazine d’information américain TIME en achetant son journal dans un kiosque de La Chaux-de-Fonds: on y voit un gros plan de Mikhaïl Gorbatchev, le visage caché dans ses mains. C’est moins la une choisie par l’hebdomadaire que la montre-bracelet que porte ostensiblement le président de l’URSS qui le fascine. Il s’agit en effet de la Cricket de la marque VULCAIN qu’il avait lui-même apportée à Moscou quelque trois ans auparavant pour en faire cadeau au dirigeant, alors secrétaire général du Parti communiste de l’Union soviétique et dernier homme à occuper cette fonction. Aujourd’hui encore, l’ancien propriétaire et héritier de cette manufacture…

Lire la suite

Une activiste du net prône une utilisation plus consciente de nos données

Nikki Böhler est une activiste et le visage d’une communauté cyber politique en pleine expansion. Elle veut que les gens soient plus conscients de l’importance de leurs données et qu’ils soient au clair sur les traces qu’ils laissent sur Internet. Mais cette jeune activiste de 29 ans réclame aussi plus de transparence en matière de données, afin que les données anonymisées déjà disponibles puissent être utilisées pour le bien commun. La série Offensiv digital (offensive numérique) de la télévision publique alémanique SRF dresse le portrait de cinq personnes innovantes qui suivent leur propre voie dans le monde numérique et marquent ainsi la société de leur empreinte. (SRF/swissinfo.ch)

Lire la suite