Gims

Suisse

Matthieu Humair: «Plus que jamais, nous avons besoin de nous rencontrer physiquement» – SWI swissinfo.ch

Alors que le salon de l’automobile (GIMS) de Genève a dû réduire fortement sa voilure cette année, le salon horloger Watches and Wonders s’apprête à battre un nouveau record en termes d’exposants et de fréquentation. Entretien avec son directeur, Matthieu Humair. L’édition de 2023 de Watches and Wonders avait déjà été marquée par une affluence record de professionnels et la totalité des billets destinés au grand public avait été écoulée en prévente; en tout, la semaine avait vu défiler 43’000 visiteurs uniques. Pour son édition 2024, qui se tiendra du 9 au 15 avril 2024 dans les halles genevoises de Palexpo, là même où a eu lieu début mars le Salon automobile de Genève, Watches and Wonders s’attend à accueillir encore davantage de maisons horlogères et de visiteurs. C’est dans ses locaux genevois que Matthieu Humair, directeur (CEO) de la fondation en charge de l’organisation de ce salon, a reçu swissinfo.ch pour un grand entretien. Matthieu Humair en bref Après des études de …

Read More
Suisse

Le chant du cygne du Salon automobile de Genève – SWI swissinfo.ch

Après trois annulations et une délocalisation au Qatar, le Salon de l’automobile de Genève a retrouvé ses terres. Mais la voilure a été fortement réduite pour cette édition du renouveau, qui a ouvert ses portes au public ce mercredi. Dès lors, à quoi s’attendre pour l’avenir? Lors de la journée réservée aux médias, le verdict était sans appel. «On ne se voit plus qu’aux enterrements», me dit un collègue de longue date en me saluant avec un sourire amical. L’humour noir est devenu un lieu commun dans le journalisme automobile. Depuis des années, c’est la crise. Dans les groupes de médias comme dans les groupes automobiles, la numérisation bouleverse tout. On s’est habitué aux adieux. Et maintenant donc le GIMS, le Geneva International Motor Show, ou le «Salon», comme on disait dans les bonnes années. Juste avant la pandémie, cet événement attirait encore 600’000 personnes. Mais pour cette édition 2024, on n’en attend que 200’000. Mon collègue, l’un des journalistes automobiles les …

Read More
Suisse

«Pour la branche hôtelière, les conditions-cadres suisses restent très bonnes»

Andreas Züllig, président d’HotellerieSuisse, est très optimiste quant à l’avenir de son secteur et voit d’un bon l’œil l’acquisition de joyaux hôteliers suisses par des étrangers. Il souligne aussi les risques dus aux coûts élevés, à la pénurie de main-d’œuvre qualifiée et au surtourisme. Après plusieurs années marquées par la pandémie, l’industrie hôtelière suisse a pleinement retrouvé son souffle. En tant que colonne vertébrale du tourisme, cette branche génère des recettes annuelles d’environ 8,5 milliards de francs et emploie 75’000 personnes. Avec plus de 38 millions de nuitées (à 3,8% du record de 2019), l’année 2022 avait déjà été une période de relance. Cette année, la situation est au beau fixe et tout semble indiquer qu’un nouveau record de nuitées sera battu. C’est dans ce contexte favorable que swissinfo.ch a rencontré Andreas Züllig, président d’HotellerieSuisse, l’association faîtière de la branche hôtelière. L’interview a été menée à l’Hôtel Schweizerhof de…

Read More