écrivain

Suisse

L’action humanitaire dans le viseur des écrivains suisses

Fille d’un ancien fonctionnaire de la Direction du développement et de la coopération (DDC), la romancière neuchâteloise Fanny Wobmann pose un regard critique sur l’aide humanitaire proposée aux populations africaines. Son livre s’inscrit dans une démarche initiée par d’autres écrivains suisses avant elle. Une forêt. Fanny Wobmann la reçoit en héritage un jour d’hiver. Six hectares, qu’elle partage avec ses deux sœurs, situés en contrebas de La Chaux-de-Fonds où elle est née il y a 40 ans. «J’étais donc copropriétaire d’un morceau de nature. C’était impressionnant, beau et perturbant», écrit-elle à la première page de son récit intitulé Les arbres quand ils tombent (Quidam éditeur, Paris). Son père, bûcheron, avait acheté cette forêt qu’il a donc léguée à ses filles. Un cadeau précieux pour Fanny Wobmann, qui confie aimer fortement la nature. Dans la forêt héritée où elle va se promener, elle découvre tout d’un coup la notion de «frontières», celles d’un territoire qui désormais …

Read More
Suisse

Du mignon au glauque: les musées les plus étranges de Suisse

La Suisse possède certains des plus grands et meilleurs musées du monde, mais aussi des institutions vraiment bizarres et de niche. Quel musée, par exemple, possède «assez de matériel pour un millier de cauchemars»? (Indice: ce n’est pas celui de HR Giger). La Suisse est le pays qui a la plus forte densité de musées au monde, avec plus de 1000 sites consacrés à un large éventail de sujets. À l’occasion de la Journée internationale des musées, samedi, en voici quelques-uns qui sortent du lot. Musée de la grenouille Rien d’anormal, juste une grenouille chevauchant un écureuil. Et des élèves grenouilles dans une salle de classe. Et, enfin, plus de 100 grenouilles, datant du 19e siècle, dans des «scènes typiques de la vie quotidienne», indique le Musée de la grenouille, qui fait en fait partie du Musée d’Estavayer-le-Lac (canton de Fribourg). «C’est la rareté, la qualité et la conservation de cette collection qui la rendent si précieuse». Sans oublier sa bizarrerie. Musée de la machine …

Read More
Suisse

La Suisse en superfiction à la Biennale de Venise

L’artiste helvético-brésilien Guerreiro do Divino Amor représente la Suisse à la 60e édition de la Biennale d’art de Venise, qui s’est ouverte le 20 avril. Avant l’inauguration, nous avons eu accès à son installation, avec pour guide l’artiste lui-même. La Biennale de Venise, qui se tient jusqu’au 24 novembre, rappelle les expositions universelles du 19e siècle. Son format permet aux pays de projeter l’image qu’ils ont d’eux-mêmes. De nos jours, trente pavillons nationaux présentent les œuvres de leurs artistes dans les Giardini (jardins de Venise). Ils se déroulent parallèlement à la grande exposition présentée à l’Arsenale, un site emblématique de Venise et un ancien complexe de chantiers navals et d’armureries, qui a fait de la République de Venise une puissance navale pendant des siècles. C’est la deuxième fois consécutive que la Suisse choisit des artistes issus de l’immigration. En 2022, c’est la Suisso-Marocaine Latifa Echakhch qui représentait le pays. Cette année, Antoine …

Read More
InternationalTunisie

Bernard Pivot, le bibliophile bouillonnant , s’est éteint – Actualités Tunisie Focus

Avec ses émissions culturelles, il a marqué la télévision du XXe siècle. Le journaliste et critique littéraire Bernard Pivot est mort ce lundi à 89 ans. Retour sur quelques pages de la vie de l’animateur d’Apostrophes qui présida l’académie Goncourt et exerçait selon ses mots « le métier de lire ». C’est la fin d’un chapitre pour le monde de la culture française. Un monde sur lequel Bernard Pivot a longtemps régné. Celui qui exerçait “le métier de lire”, selon son expression, est décédé ce lundi 6 mai à l’âge de 89 ans. Fils d’épiciers lyonnais, passionné de sport et de vins,

L’article Bernard Pivot, le bibliophile bouillonnant , s’est éteint est apparu en premier sur Actualités Tunisie Focus.

Read More
Suisse

Le fabricant de guillotines – SWI swissinfo.ch

Johann Bücheler était un simple menuisier de Kloten. En 1836, le canton de Zurich le chargea de fabriquer une guillotine. Sa vie ne fut plus jamais la même. swissinfo.ch publie régulièrement d’autres articles tirés du blog du Musée national suisse consacré à des sujets historiques. Ces articles sont toujours disponibles en allemand et généralement aussi en français et en anglais. Dans son atelier de menuiserie, Johann Bücheler produit chaises, tables et autres armoires. Un beau jour, le Conseil de police du canton de Zurich lui confie une mission sensible: se rendre à Genève afin d’y étudier la première guillotine sur le territoire suisse. Zurich, gouverné depuis peu par les libéraux-radicaux, veut en finir avec les effrayants spectacles de décapitation manuelle. En effet, trancher une tête comme il se doit est une affaire délicate qui n’a pas toujours été une réussite par le passé. Il s’agira désormais de donner la mort de manière propre et méthodique, comme le permet une …

Read More
Suisse

Mikhaïl Chichkine: «Il m’est pénible d’être un écrivain russe» – SWI swissinfo.ch

L’écrivain russe Mikhaïl Chichkine, qui vit et travaille en Suisse, est l’invité de notre rubrique «On the Record». Il explique comment défendre la culture russe, comment il a vu la Suisse accueillir à bras ouverts l’argent sale et livre son sentiment sur la possibilité de voir un jour la Russie et l’Ukraine se réconcilier. Mikhaïl Chichkine vit peut-être dans le paisible village de Laufon, mais la guerre que son pays mène contre l’Ukraine est une source constante de tourments. «Comment expliquer aux gens là-bas [en Russie] qu’ils sont fascistes?», demande-t-il dans une interview accordée à swissinfo.ch. L’écrivain vit en Suisse depuis 1994. Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie en 2022, il a suivi les horreurs de la guerre par l’intermédiaire des canaux Telegram. «Cela fait mal d’être russe, dit-il. Comment peut-on être heureux? Comment peut-on oublier cela Nous sommes en guerre!» L’auteur estime que «la langue russe a été tachée de sang» et se demande «qui …

Read More
InternationalTunisie

Frédéric Mitterrand, ex-ministre de la Culture et homme de télévision s’éteint – Actualités Tunisie Focus

L’ex-ministre français de la Culture et homme de télévision Frédéric Mitterrand est mort ce jeudi après une lutte de « plusieurs mois contre un cancer agressif ». Il était âgé de 76 ans. Ancien ministre de la Culture et homme de télévision, Frédéric Mitterrand est décédé jeudi 21 mars à son domicile parisien à l’âge de 76 ans, après une lutte de « plusieurs mois contre un cancer agressif », a annoncé sa famille à l’AFP. Neveu de l’ancien président François Mitterrand, ministre lorsque Nicolas Sarkozy était le chef de l’État, cette personnalité inclassable, grand cinéphile, avait annoncé en avril 2023 être « malade », sans

L’article Frédéric Mitterrand, ex-ministre de la Culture et homme de télévision s’éteint est apparu en premier sur Actualités Tunisie Focus.

Read More
Suisse

Oleg Radzinsky: «J’espère que la mort d’Alexeï Navalny réveillera les politiciens occidentaux» – SWI swissinfo.ch

De nombreux dissidents russes en Suisse ont rendu hommage à Alexeï Navalny, mort vendredi en Russie. Il avait accusé la Suisse à maintes reprises de complaisance vis-à-vis des oligarques et du régime russe. Oleg Radzinsky et Mikhaïl Chichkine, deux écrivains russes résidant en Suisse, réagissent en exclusivité pour SWI swissinfo.ch. «Alexeï Navalny n’avait pas peur du Kremlin. Mais le Kremlin avait peur d’Alexeï Navalny. Il a été tué par le régime de Poutine. C’est un assassinat lâche et sournois d’un homme dangereux pour le régime. J’espère que la mort d’Alexeï Navalny réveillera les politiciens occidentaux», martèle le dissident et écrivain russe Oleg Radzinsky, qui ne mâche pas ses mots pour dénoncer la mort d’Alexeï Navalny, décédé vendredi dans une prison russe. Lui-même est un rescapé du système pénitentiaire russe. C’est avec la même émotion que Mikhaïl Chichkine, un autre écrivain russe résidant en Suisse, réagit: «Navalny a été tué. Le régime ne peut pas permettre que l’un …

Read More
Suisse

Quand la Suisse était la capitale mondiale de l’anticommunisme – SWI swissinfo.ch

Il y a cent ans naissait l’Entente internationale anticommuniste. Fondée par le Genevois Théodore Aubert, elle visait à contrecarrer l’action du Komintern. Ses compromissions avec les régimes fascistes et nazi ont précipité sa fin. Le 23 juin 1924 s’ouvre à Paris une conférence internationale censée poser les fondements de l’Entente internationale anticommuniste (EIA). Arrivent, rue Sédillot, dans les salons de l’Union internationale de la Propriété bâtie, des représentants de l’Europe entière ou presque. Parmi les participants, le général britannique Prescott-Decie, l’avocat et écrivain français Jean Larmeroux, mais aussi Alexandre Goutchkov, ministre du gouvernement russe provisoire en 1917, renversé par les bolchéviques. Et enfin le Suisse Théodore Aubert, qui préside les débats. L’heure est grave, du moins aux yeux des convives. Le Komintern – la IIIe Internationale dirigée de Moscou – est désigné comme l’ennemi mortel, soupçonné de vouloir convertir l’Europe entière au …

Read More