Cette Démocratie Hallal au Pays de La-yajouz!

 Tout est commercialisable  . Dans le pays des islamistes, tout est consommable, politiques, idéologies, religions et marchandises. Ajouter le mot “hallal” et tout est permis. Les parfums, les femmes, les dentifrices, les sous-vêtements de grandes marques, les vêtements sportifs et les baskets de grandes griffes, les boissons alcoolisées : whisky, bière, vodka, vin et même l’eau minérale ! Toutes ces marchandises et autres sont permises dans les pays où la vision du monde est partagée entre deux pôles : “hallal” et “haram”, licite et illicite. Ajouter le mot “hallal” pour que la consommation se fasse en bonne conscience ! Au

L’article Cette Démocratie Hallal au Pays de La-yajouz! est apparu en premier sur Actualités Tunisie Focus.

Lire la suite

Coronavirus : Le gouvernement veut vacciner tous les réfugiés et demandeurs d’asile précaires

Marlène Schiappa souhaite une accélération de la campagne de vaccination « des publics hébergés en foyers de travailleurs migrants et dans le dispositif national d’accueil pour demandeurs d’asile e

Lire la suite

Modèle de développement : Le Maroc se dote d’une nouvelle feuille de route

Nouveau cap voulu et tracé par le Souverain la Commission a su adopter une approche multidimensionnelle et opérer un cadrage rigoureux de ses travaux. Elle a notamment pu explorer les nouveaux enjeux et inflexions induits par la pandémie de Covid-19, dans une multitude de domaines stratégiques comme la santé, l’agriculture et la sécurité alimentaire, l’énergie, …

Lire la suite

Aidez le soldat Kaïs Saïed ou Les Islamistes Tunisiens ne font pas l’Exception !

Entre la démocratie et l’islam politique, l’animosité est bien installée depuis la création du parti des Frères musulmans en 1928, en Égypte. L’Histoire nous a enseigné que : quand les meneurs de l’islam politique sont marginalisés, sont persécutés, ils appellent à la démocratie. Ils flirtent avec la démocratie. Poursuivis, tourmentés par le pouvoir sur place, la démocratie aux yeux des islamistes se présente comme le paradis idéologique sur terre. Dans leurs moments de faiblesse politique, les islamistes voient en la démocratie une sixième prière, mais une fois aux commandes du pouvoir, ils la considèrent comme l’ennemie farouche des valeurs prescrites

L’article Aidez le soldat Kaïs Saïed ou Les Islamistes Tunisiens ne font pas l’Exception ! est apparu en premier sur Actualités Tunisie Focus.

Lire la suite

Cinq ans après, Nice commémore l’attentat de la Promenade des Anglais

Quatre-vingt six morts et 206 blessés de tous âges et de toutes nationalités, une violence inouïe « comme un chasse-neige projetant les corps », dira un témoin: cinq ans après, Nice commémore mercredi l’attentat jihadiste de la promenade des Anglais.

Lire la suite

Mohamed Mebtoul. Sociologue de la santé et auteur : «La pandémie interroge en profondeur la société et le fonctionnement du politique»

Mohamed Mebtoul

Dans l’entretien accordé à El Watan, Mohamed Mebtoulrevient sur son essai consacré à la Covid-19. Sociologue de la santé, l’auteur explique que la pandémie «ne se réduit pas aux sciences du vivant. Elle déstabilise et interroge en profondeur la société et le fonctionnement du politique défini ici par la façon dont celle-ci est instituée». Mohamed Mebtoul est professeur de sociologie à l’université d’Oran 2 et chercheur associé au GRAS (unité de recherche en sciences sociales et santé). 

L’article Mohamed Mebtoul. Sociologue de la santé et auteur : «La pandémie interroge en profondeur la société et le fonctionnement du politique» est apparu en premier sur El Watan.

Lire la suite

Paris : Les propos d’un DJ du « Bal des migrants » enflamment le monde politique

L’association Baam, organisatrice d’un « bal des migrants », a soutenu le DJ Fanaya qui devait y mixer, après que ce dernier a appelé pour une autre soirée « les blanc·he&middot

Lire la suite

Birmanie: les Rohingyas méfiants envers la résistance anti-junte

Le « gouvernement fantôme » formé en réaction au coup d’Etat de l’armée en Birmanie a brisé un tabou en accueillant dans sa coalition anti-junte des représentants des Rohingyas, mais beaucoup au sein de cette minorité musulmane persécutée se méfient de cette main tendue.

Lire la suite