Georges-Louis Bouchez: « Certains pensent que pour être moderne, il faut être anti-bagnoles. C’est une bêtise sans nom ! »

Grand fan de Lewis Hamilton, le président du MR est devenu pilote lui-même en participant à Mettet à sa première course de VW Fun Cup. Son rêve : piloter un jour en Porsche Supercup en lever de rideau d’un GP. Avec lui, la Belgique s’est découvert un grand défenseur de la voiture et de la compétition automobile.

Lire la suite

Le temps immobile

L’indifférence à l’histoire et à l’évolution des connaissances, enferme les islamistes à perpétuité dans un temps clos de la naissance de l’islam, en magnifiant ce temps jusqu’à le considérer comme l’horizon indépassable de toute possibilité de vie sur terre Cette posture s’accommode pourtant de tout l’apport scientifique de l’humanité dans un déni dogmatique de ses implications sur leur représentation du monde Ainsi, les technologies modernes dont ils profitent sans modération, fruits de recherches incessantes en sciences exactes, micro-physique et astrophysique, deviennent obsolètes dès lors qu’on touche à une pratique archaïque pour ne pas dire primitive d’observation du ciel pour peu

L’article Le temps immobile est apparu en premier sur Actualités Tunisie Focus.

Lire la suite

Environnement : Réguler la pub, le bon levier pour contrer l’essor des SUV en France ?

Faut-il interdire la promotion des produits les plus émetteurs de gaz à effet de serre ? C’est l’un des débats ouverts par le projet de loi « Climat et résilience », en cours d’exame

Lire la suite

Pourquoi l’espoir est mince de sortir du « shutdown » aux États-Unis, un mois après le début de la paralysie

Les États-Unis entrent mardi dans leur deuxième mois de « shutdown », la fermeture partielle des administrations faute de financement du Congrès, avec un mince espoir de sortir de cette crise historique qui pèse sur l’économie et le moral des …

Lire la suite

Quel avenir pour la mobilité électrique?

La Suisse veut promouvoir les voitures électriques à travers différentes mesures. Certains pays ont déjà une longueur d’avance, mais de plus en plus de voix s’élèvent pour remettre en cause l’efficacité énergétique de ce type de véhicules. La vente de voitures électriques a augmenté de 40% en Suisse en 2017 par rapport à l’année précédente. Un résultat qui semble prometteur, mais avec 4929 de ces e-véhicules vendus sur un total de 315’032, cela ne représente que 1,6% des nouvelles immatriculations, selon les chiffres de l’Office fédéral de la statistique. En comparaison avec le pionnier du genre, la Norvège, cette proportion semble bien mince. En 2017, la vente de voitures électriques atteignait 20,8% dans ce pays nordique, selon la Fédération routière locale. Et d’ici 2025, seules les autos électriques ou hybrides seront autorisées en Norvège. La volonté de la Suisse Dans sa «Feuille de route pour la mobilité électrique 2022», le gouvernement helvétique veut porter à 15% la …

Lire la suite