Jo Siffert, l’homme qui fit monter Porsche dans les tours aux États-Unis

Avec Jo Siffert, tué sur un circuit il y a exactement 50 ans, la course automobile a perdu l’un de ses meilleurs pilotes et la Suisse son premier ambassadeur du sport mondial. Mais il a laissé une riche moisson à son employeur Porsche: la marque lui doit la conquête du marché américain. Jusque dans les années 1970, les courses étaient une roulette pour obtenir des prix en argent, la gloire et des chiffres de vente. L’enjeu: la vie des pilotes. Dans ce contexte, Jo Siffert a été un acteur clef. Il n’a certes jamais remporté le Championnat du monde de Formule 1, mais pour Porsche, ce pilote charismatique et cool issu du quartier pauvre de Fribourg faisait un peu office de Most Valuable Player. En 1968, sa victoire dans un Grand Prix de Formule 1 en avait fait un héros. Durant la seconde moitié de la saison 1971, après une série interminable de déconfitures et de pannes dues à un matériel de qualité inférieure, il faisait enfin partie des pilotes de Formule 1 les plus rapides du monde.

Lire la suite

L’ex-chancelier autrichien Sebastian Kurz, qui a démissionné suite à des accusations de corruption, prête serment en tant que parlementaire

L’ex-chancelier autrichien Sebastian Kurz, qui avait démissionné de son poste le week-end dernier à la suite d’accusations de corruption, a prêté serment jeudi en tant que parlementaire.

Lire la suite

Présidentielle 2022 : un nouveau sondage donne Zemmour en duel avec Macron au second tour !

Marine Le Pen, président du Rassemblement National (RN) serait quant à elle en chute libre dans les intentions de vote.

Lire la suite

Vol en ballon: le pionnier suisse tombé dans l’oubli

Anton Tschann, originaire de Balsthal, est le premier Suisse à envoyer un ballon à air chaud dans le ciel en 1784. Mais la gloire rejaillit sur d’autres… Le 19 octobre 1783, les deux frères français Joseph Michel et Jacques Étienne Montgolfier font monter dans le ciel, à plus de 2000 mètres d’altitude, le premier ballon à air chaud avec une personne à son bord. La nouvelle dut faire l’effet d’une bombe. Cinq ans plus tard, l’exploit est renouvelé en Suisse lorsque, le 5 mai 1788, à Bâle, le Français Jean-Pierre Blanchard lance le premier engin à hydrogène avec un passager à bord lors d’un «essai aérostatique». Pourtant, c’est d’Anton Tschann, parfois orthographié Tschan, dont on devrait se souvenir. Anton est né en 1757 à Balsthal, dans le canton de Soleure et a pour métier «faiseur de ballon à air chaud, mécanicien et artificier». Il promet aux habitants de sa ville un «gigantesque aérostat qui aurait la forme d’un somptueux palais», puis veut, dès 1786, s’élancer dans le ciel…

Lire la suite

Paris-Roubaix : Wout van Aert aura-t-il digéré la fessée d’Alaphilippe pour gagner « la course de ses rêves » ?

Favori sur les pavés dimanche, le Belge est fragilisé par sa contreperformance aux Mondiaux disputés à domicile

Lire la suite