Zabratas de Tunisie et de Navarre ! Y en a marre !

Le projet de loi de finances pour 2021 prévoit une énième augmentation du prix de l’alcool. En réponse à cette imminente augmentation du prix de la bière et du vin, je vous invite à lire cet excellent statut de Taïeb Guetari dans lequel il dénonce les hausses répétitives et scandaleuses des prix des boissons alcoolisées. Ce sont des propos auxquels j’adhère entièrement et sans la moindre réserve. A partager abondamment, zabratas de Tunisie et de Navarre ! Y en a marre !

Pierrot LeFou 

« A quand l’arrêt de cette islamisation insidieuse et muette qui touche non seulement le mental du tunisien mais aussi sa bourse.

Depuis la prise du pouvoir par les islamo-fascistes et leurs complices, et comptant sur le silence hypocrite des tunisiens, le spirale infernale ascendante des prix des boissons alcoolisées n’a pas cessé.

Si la bouteille de bière, boisson populaire par excellence (les statistiques le confirment à chaque fois), n’a fait qu’un peu plus que doubler depuis 2010, la bouteille de vin, produit tunisien d’un fruit abondant du vignoble tunisien, a vu son prix augmenter d’une manière exponentielle.

Il est temps que ces pratiques malsaines sorties des cerveaux malades, qui consistent à prendre de la main gauche ce que le gouvernement a consenti (de force) de la droite, s’arrêtent.

Que les alcools forts importés soient surtaxés ne soulève aucune objection, au contraire (déficit de la balance commerciale exige), la production nationale, elle, n’a pas à subir des hausses inexplicables et répétitives qui n’ont aucune raison d’être.

Il faut arrêter la hausse des produits tunisiens, de tous les produits tunisiens y compris les boissons alcoolisées non distillées. Voilà, je l’ai écrit publiquement aux noms de tous mes concitoyens consommateurs qui appréhendent et peinent à le réclamer. »