Un vibrant hommage a été rendu à Albert Memmi

Un vibrant hommage a été rendu hier après midi au grand Albert Memmi natif de Tunis en novembre 1920 et décédé à Paris le 22 mai dernier. Malgré le silence surprenant du ministère de la la culture et après les multiples articles écrits par plusieurs intellectuels tunisiens nous citons mais exclusivement (Samir Marzouki, Houcine Jaidi, Habib Mellakh, Wicem Souissi et d’autres), ce fut hier le tour de la Bibliothèque nationale et de la toute jeune association  » Nous Tous » de prendre l’initiative. Un public nombreux a suivi l’événement, il a été précédé par un travail de recension des articles et des réactions écrits suite au décès de Memmi le tout a été rassemblé par Moncef guellaty dans une superbe brochure de même qu’une exposition de photos sur la Hara a été montée dans le hall de la BN par la dynamique Afef Mbarek, secrétaire générale de l’association Nous Tous et membre du laboratoire du patrimoine de la Faculté des lettres, des arts et des humanités de l’université de Manouba. La séance d’hommage à vu se succéder plus de 13 interventions notamment de Mme Raja Ben Slama directrice générale de la BN, de Afef Mbarek, de Samir Marzouki, de Samia Kassab et de Noureddine Douggui et de lectures d’extraits des œuvres de Memmi brillamment présentés par des étudiants passionnés de Memmi et préparant des recherche en littérature française. Deux lettres émouvantes ont été adressées et lues au public. La première provenait de Nicolas le fils d’Albert Memmi et la seconde la grande historienne Lucette Valensi, elle aussi native de Tunisie et actuellement présidente de l’association internationale de sauvegarde du patrimoine judeo tunisien. Un premier hommage à Albert Memmi qui sera certainement suivi par d’autres à Paris et ailleurs, mais il était important de noter avec fierté que c’était à Tunis, la ville qui avait vu naître il y a presque un siècle Albert Memmi, que le bal des commémorations, des rencontres et colloque autour de son œuvre soit lancé. Au delà des aléas de l’histoire, la Tunisie eternenelle restera reconnaissante, conservera la mémoire collective de tous ses enfants et veillera au patrimoine riche, diversifié de tous ceux et celles qui ont contribué à sa notoriété. Paix à l’âme d’Albert Memmi.

Habib Kazdaghli