Tawfik Ben Brik , l’intellectuel bou dourou

Bon, je le re-sors, khater ghalleb 3liyya!

Tawfik Ben Brik..

Ce n’est pas parce que tu parles en « guèla » que tu es wild chaab, ce n’est pas parce que tu cites Spinoza que tu es philosophe, ce n’est pas parce que tu t’habilles en « dengri » que tu es révolutionnaire, ce n’est pas parce que, dans n’importe quelle discussion, tu alignes trois noms d’auteurs sans aucune relation entre eux que tu es cultivé!
Ce qui est sur c’est que tu es un homme de mauvais gout et un rameur à contre courant. Youssef Chahed a certes tardé pour réagir et lutter contre la corruption, mais l’a bien commencée aujourd’hui (Nébil Karoui n’aime pas ça) et nous sommes plusieurs à apprécier et encourager son initiative oh combien difficile mais salutaire pour le pays.
Mais toi l’intellectuel bou dourou, qu’as tu fait de censé et d’utile à part t’éterniser dans ce cirque médiatique où le numéro essentiel est de prendre les citoyens pour des imbéciles.
Sur un plateau de télévision, que ta tête soit nue, couverte d’une casquette de loubard, ou enfuie dans un chapeau de cowboy , elle ne réfléchit que niaiserie et ne disserte que grossièretés et stupidités.
Qu’importe l’emballage dans lequel tu essayes de présenter tes propos, ils restent ceux d’un aigri, d’un insatisfait perpétuel et d’une girouette bancale et sans consistance.
Je te précise que l’intellectuel n’est pas celui qui voit anguille sous roche à chaque avancée politique ou sociale. Il n’est pas non plus celui qui doute de tout et de tous!
L’intellectuel est celui qui réfléchit, qui analyse et qui propose des solutions pour résoudre des problèmes inhérents à une mauvaise gouvernance ou une absence de visibilité. Il est aussi un agitateur d’idées pour mieux vivre et mieux se comporter.
Intellectuel de la vulgarité, enlève ton chapeau pour le comprendre!
!..AH..!

Ali Gannoun