Taper sur Abir Moussi est accessible à une frange de la Tunisie qui n’ose pas affronter la décadence

Tunisie: une nouvelle discipline olympique!

Les Tunisiens viennent d’offrir une nouvelle discipline olympique: taper sur Abir Moussi. Si tu es en manque d’inspiration politique, si tu veux avoir l’honneur de sautiller sur les genoux de Rached Ghannouchi, si tu es en manque d’affection et de reconnaissance politique, si tu es un journaliste, un avocat ou un juge khalfou etrain, si tu veux te faire pardonner un passé non glorieux, si tu veux manger à la même table Makhouf ou chier dans la cuvette de Noureddine Bhiri et si tu as fait du trottoir politique et tu veux t’acheter une nouvelle virginité, tu as toutes tes chances de représenter la Tunisie au mondial de l’hypocrisie et de la lèche. Le taper sur « Abir Moussi » est accessible à toute une frange de la Tunisie qui n’ose affronter la décadence, l’indiscipline, le laisser-aller, l’insécurité, la banqueroute, la maladie, le chômage, l’ignorance, le frérisme qui pullulent en Tunisie.
Parait-il, si tu prononce trois fois de suite « Abir Moussi zaghratet Ben Ali » toktabou laka aljanna!!!
Ya ness saybou alikom men Abir, sortez vos programmes, exposez vos solutions pour soigner les maux du pays, donnez de l’espoir aux pauvres tunisiens..
Après 10 ans de « révolution », tout ce que vous savez dire : Abir Moussi biha we3liha.. Vous ne trouvez pas que c’est trop peu pour sauver un pays qui se meurt?
Si vous avez décidé d’être champion du monde de la démission intellectuelle la 7araja 3aleykom: le taper sur Abir Moussi est la voie royale pour battre tous les records de la planète de la bhimologie politique.
En attendant, je vous signale qu’il y a une vie en dehors du « taper sur Abir Moussi », essayez d’en profitez, vous risquez peut être d’être plus intelligents (politiquement parlant).
!..AH..!

Ali Gannoun