Soyez tous à la marche contre le terrorisme organisée par le PDL le samedi 19 septembre à 10 heures du matin

Il a fallu que ce soit Abir Moussi, encore elle , qui essaie de réveiller un peuple anesthésié, en coma , qui s’en va mourir blasé.
Eux pendant ce temps, osent , avancent. Ils tuent, assassinent, terrorisent , s’en lavent les mains, s’amusent dans un souk aux vendus à acheter des soutiens pour mieux nous mater, nous asservir , islamiser et mettre fin à la Tunisie.
Personne ne les conteste, ni les progressistes, ni les gauchistes, ni les droits hommistes, ni les intellectuels, ni l’UGTT, ni l’UTICA;… Personne . Comme s’ils se retiraient blasés, défaits, terrés, peureux devant cette déferlante des barbus, vivant sur les souvenirs et décombres d’un militantisme ringard , mâchouillant comme un chewing-gum cette même rengaine d’une thawra de tous les malheurs, volée, spoliée, définitivement extorquée à un peuple léthargique.
Que reste t il aujourd’hui pour sauver cette Tunisie qui agonise , piétinée par Ghannouchi, sa milice des sales besognes de la coalition de la karama et ses otages taulards vendus et corrompus de ce parti de sales bourgeois Kelb Tounes?
ABIR MOUSSI ! Pardi. Oui Abir Moussi seule , avec son parti le PDL , à les combattre, à leur gueuler en face, à les dénuder, à les arrêter , à les bloquer , à essayer de sauver le peu qui reste debout dans ce pays. On a beau médire, la faire retomber dans ce régime mort de Ben Ali, enterré et aux os maintenant rouillés, l’accuser de tous les maux , on ne fait que jouer le jeu des Karoui , des Makhlouf et de leur parrain Ghannouchi. Que ceux qui prétendent aimer la Tunisie, tous les patriotes qui aiment leur pays se le disent. Tout silence est aujourd’hui complice, Toute attitude négative vis à vis de Abir Moussi sous prétexte de combattre la dictature, n’est qu’un signe adressé aux barbus pour continuer leur avancée , comme un rouleau compresseur, sur tous les acquis, pour une afghanisation d’un pays dont nous serons les premiers responsables par lâcheté, par abandon, par fierté pour un militantisme devenu vieux jeu.
Alors , patriotes de tous bords, Tunisiens qui aimiez votre pays, femmes , hommes qui vouliez que votre pays ne sombre pas, montrez leur que nous sommes là. Soyez tous à la marche organisée par Abir Moussi le samedi 19 septembre à 10 heures du matin qui partira du palais de Justice jusqu’à la Kasba . Marchons , marchons, formons un seul bataillon , pas derrière elle si vous voulez, mais contre ces traîtres qui viennent jusque dans nos bras.
égorger nos fils, nos soldats !
Il y va de notre vie

Fadhi Ch’ghol