« Sam & Mo »

On a connu:  » Bonny & Clyde »,  » Gnomeo et Juliette », « Jasmin et Aladin », « Mickey et Minnie », « Barbie et Ken », « Kirikou et Karaba », « Olive et Popeye », « Quasimodo et Esmeralda », « Babar et Celeste », « Gaston et Jeanne », « Pépé et Pénélope », « Shrek et Fiona », « Simba et Nala », « Marge et Omer »…

Couples réels, fictifs ou personnages de bandes dessinées, ont passionné des générations entières…Et l’on se surpassait en ingéniosité pour se procurer, qui, la bande dessinée, qui, le film ou la série de ces couples devenus mythiques!

Mais…plus besoin de tout cela! Car la Tunisie possède un duo de choc: « Sam & Mo ». Je veux parler de la gente dame Samia et du sieur Mohamed Abbou.
Le pays, depuis 3 jours, est tenu en haleine, mort d’inquiétude pour son « heroine Sam » qui a eu l’idée saugrenue d’entamer une grève de la faim !
Cette téméraire troublionne, avocate de son état et parlementaire à ses heures, se souvint soudain que le 7 décembre, le vilain Parti Al Karama a violenté un des siens..jusqu’au sang.
En plus d’agressions verbales bien fleuries…
Et comme le coq du perchoir du Bardo, l’horrible Shrek se refuse à condamner les violences de ses copains, les bandits, « Sam » décida de ne plus se nourrir. Jusqu’à ce que mort s’ensuive ? Mais non voyons!
Jusqu’à ce que l’on parle d’elle bien comme il faut dans les médias, l’érigeant, qui sait, au rang des « Abtal » (héros).
Mais j’imagine qu’il y aura bien un coup de théâtre de démoniaques…heu de démocrates pour sauver la mise et remettre « Samsoum » saine et sauve à « Mo ». Parce que le « Mo » d’ébène n’est pas le fin mot de l’histoire. Il n’est rien sans sa « Sam » volcanique…
A la limite, il n’est que le mari de sa femme… Elle porte son nom et c’est lui qui en bénéficie.

« Mo », le soi-disant incorruptible, qui combat la corruption, le « faced » parle bien plus qu’il n’est efficace. Il parle…il parle mais en beaucoup moins captivant que sa chère et tendre moitié!
« Sam » la torride, sait mettre de l’ambiance et te chauffer l’hémicycle en moins de deux! Roulant les « r » dans l’autre sens, les avalant sans le moindre complexe…Tiens, dans sa petite grève-cure, elle devrait en avaler plus, pour être rassasiée quelque peu hehh…
Bagarreuse la « Sam »! Crepeuse de chignons professionnelle! C’est sans doute à cause de sa chevelure rouge qu’elle n’y voit que du feu!
Et à l’occasion, n’hésite pas à se prendre des selfies avec ses pires adversaires..
Hargneuse au point d’être défigurée, décoiffée par la haine et la colère…Alors qu’elle aurait pu être un joli brin de femme…
Ses jugulaires, n’en parlons pas! Prêtes à exploser, tant elle hurle et se trémousse !
Au fond, cette grève de la faim, en plus d’affiner son profil, va peut-être raffiner ses sens. Et surtout permettre à « Mo » d’avoir du répit et de mettre ses teintures à jour…
Quel couple démocrate en tout cas! Lui, vaque à ses occupations, change d’alliances, au gré du vent…Et elle, faisant son show, fustige, insulte puis pose avec ses ennemis jurés jusqu’à trouver le sourire de R.G-Shrek charmant! Couple avant-gardiste? Et ridicule.
« Sam » est originaire de Tebourba, née en 1965, elle dépasse « Mo » d’un an. Ils ont 3 gosses. Elle fut décorée en 2014 des Insignes de Chevalier de l’ordre Tunisien du Mérite. Ils ont tous les deux une situation plus que confortable. Et en veulent certainement plus. Briguer, qui sait, à nouveau, la Présidence et ses fastes…
Alors vous croyez que « Sam » va se laisser mourir pour des excuses tardives?!
Admettons que « Sam » soit…à bout et veuille que les lumières soient focalisées sur elle. Vous croyez que  » Mo » ( Abbou) va se passer d’une future Première Dame ?
« Sam » est pour « Mo » : sa Juliette, sa Barbie,, sa Bonny, sa Jasmin, son Esmeralda, sa Fiona, sa Nala, sa Minnie, son Olive, sa Céleste, sa Jeanne, sa Marge, sa Panelope, sa Karaba…
Karaba, prononcé par Samia, ça donne: Kaaba…Dieu du ciel ! N’est-ce pas prémonitoire!…
Bref, si toutes ces comparaisons valorisantes pouvaient dissuader « Sam » de passer à trépas!
Ce serait sympa qu’elle arrête sa diète pour perdre du gras…

Bruxelles, le 13.01.2021
Raja Snoussi