Quels complots prépare-t-il au nom d’un Dieu ?

Avez-vous pris connaissance du communiqué chié par le khwemji ghannouchien sur la dissolution du bureau exécutif de son parti de merde ?Ce sanguinaire  » envisage d’introduire des ajustements au niveau de la composition du bureau en réponse aux exigences de l’étape  » , une fois le changement soumis à la choura tout autant merdique pour l’entériner !
Rappel : il avait déjà remanié les statuts de leur  » loi  » de merde , surtout celle séparant le religieux du politique. ..
Quelles exigences de l’étape ? Une dictature religieuse comme celle de la République islamique d’Iran ? Des assassinats ? Des arrestations en masse ? Ses enfants terroristes continuent à sévir dans les monts et planifient des opérations visant des institutions et des quartiers généraux de la Sécurité comme les deux kamikazes qui se sont fait exploser devant l’ambassade américaine , le 6 mars dernier , tuant un officier de police et blessant 5 autres personnes dont 4 membres des forces de l’ordre !
Quelle nouvelle étape ? Quelles sont donc ses nouvelles exigences ? Des efforts frénétiques contre notre résistance et notre opiniâtreté —- le titane paraît souple en comparaison —- parce que le temps presse et que cela pose un problème sans précédent à la survie de leur fascisme religieux dans notre pays ? D’où l’intensification de leurs activités terroristes ? Quels complots prépare-t-il au nom d’un Dieu de bonté ? Quels massacres ? Réveiller ses cellules dormantes ? Et l’autre , le président du peuple qui veut et qui dénonce une  » misère politique «  et le tourisme parlementaire en se référant à l’article 45 du règlement intérieur de l’Assemblée des représentants du peuple qui ne représentent qu’eux-mêmes et dont il faut retirer la confiance ! Dans sa bouche en cul de poule et en arabe littéraire d’un autre temps que ne comprennent pas les pauvres hères de Kébili ( le Corona y a sévi comme s’il n’y avait pas assez de virus ! ) ou de Knokke-le-Zoute !
Ma défiance à l’égard de la présidence et du gouvernement est plus sûre !

« Les révolutions déplacent les intérêts , les préjugés , les passions , les fortunes et les hommes , mais elles ne sauraient changer la nature des choses. Une nation vit après une révolution comme auparavant , par le seul principe qui l’a fait naître et vivre , si ce n’est seulement qu’elle vit moins tranquille et moins heureuse. » Alfred Auguste Pilavoine , écrivain , poète et huissier de justice ;  » Pensées , mélanges et poésie ,  » 1845

Mounira Aouadi