Mohsen Marzouk pris entre les canines tranchantes de Sonia Dahmani

Cette avocate qui squatte les plateaux à la télé comme à la radio et qui , cependant, n’est pas dotée de talents particuliers qui justifieraient sa présence « ‘massive  » ; a croisé le fer hier soir avec Mohsen Marzouk.

Le Monsieur est l’un de ces politiciens charriés par le torrent déversé à partir de 2011 . Il est , en outre , connu pour son narcissisme prononcé avec une forme de mégalomanie .

Ceux qui le connaissent de près l’attestent. D’ailleurs une fois Chafik Jarraya avant la case prison a raconté comment un certain K’sila lui vantait Marzouk en lui assurant que  » La moitié des Tunisiennes seraient amoureuses de lui  » ( émission de Samir Wafi ) .

C’est dire la haute idée que se fait Marzouk de sa personne. Il se croit descendu de la cuisse de Jupiter.

Lors de sa prise de parole hier dans l’émission ( Rendez-vous 9 ) , et alors qu’on s’attendait à ce qu’elle réagisse sur les positions politiques exprimées par l’invité Marzouk , Sonia Dahmani profite de ce moment d’antenne qui lui est donné pour l’interpeller sur une toute autre question, un tout autre sujet .

« Est-ce vrai , attaque – t -elle de front , que lors d’une réunion au sein de ton parti tu aurais dit que je suis éprise de toi et que tu as refusé mon offre , ce qui d’après toi , justifierait mes critiques . Étant donc dépitée par ton refus , j’aurais nourri une animosité contre vous . Avez-vous dit cela ? » Cliquez ici pou voir la vidéo . Car c’est ce qui m’a été rapporté par une part de l’assistance lors de vos réunions. »

Pris au dépourvu et visiblement estomaqué par cette charge imprévisibles, Marzouk répond à voix basse, presque en chuchotant :  » موش صحيح- Ce n’est pas vrai » .

Une terrible gêne s’installe dans le plateau mais Sonia imperturbable continue d’enfoncer le clou :  » Tu démens donc avoir tenu de tels propos, tu confirmes aussi qu’il n’y a rien entre nous ??  » Et Marzouk d’acquiescer de la tête avec un air de chien battu :  » Oui  » a-t-il à peine sorti de ses lèvres.

La Dame ne s’arrête pas à si bon chemin, elle continue :  » Donc , soit ceux qui me l’ont rapporté sont des menteurs et ils se reconnaîtront , soit c’est toi qui mens  » . Marzouk n’en revient pas , il a avalé sa langue.

Il faut d’abord déplorer ce comportement très courant d’un grand nombre de compatriotes , ceux qui rapportent des propos censés être tenus au secret. C’est ce qui nous marque tous en tant que peuple par cette répugnante pratique , celle de la délation et de la médisance (التقطيع و الترييش و القوادة) .

Pour une fois que S. Dahmani ne nous a pas livrés ses habituelles mièvreries , alors l’on doit tous saluer son courage et sa ténacité . Oser affronter un homme et prendre ainsi le monde entier à témoin quitte à être mal comprise, cela relève à mon sens du bravoure.

Aussi , cette perversité qu’ont certains – et ils sont nombreux – à inventer des histoires pour se mettre en valeur , cela , au contraire les rabaisse car ils n’imaginent pas le mal causé aux femmes qui se trouvent injustement souillées.
Cette perversité doit donc cesser car les femmes en particulier ont le droit de vivre dans un climat sain sans être victimes des allégations mensongères.

Ben Ahmed Sobhi