Kaïs Saïed n’a pas voulu différer son projet politique et se trouve aujourd’hui acculé

Ce que le chef de l’Etat a décidé sur un mode défensif, il aurait dû le décider sur un mode offensif il y a des mois et lui attacher ses suites constitutionnelles : des élections législatives anticipées. Il aurait gagné sur tous les plans, le prix en aurait été le report de son projet politique. Il n’a pas voulu différer son projet politique et se trouve aujourd’hui acculé à dissoudre sans pouvoir se fonder sur l’article 80

Slim Laghmani