Enseignement : Soyons courageux et visionnaires et soutenons l’Université Virtuelle de Tunis

Nous sommes dans une guerre. L’équipe de l’Université Virtuelle de Tunis ( UVT ) avec son staff technique, administratif, pédagogique et son réseau dans toutes les universités se mobilisent comme de vrais soldats pour permettre aux enseignants et étudiants intéressés à l’enseignement à distance d’y accéder dans les plus brefs délais.
Ce n’est plus une simple taskforce. C’est une vraie armée de femmes et d’hommes qui se mobilisent pour que l’initiative de généralisation de l’enseignement à distance réussisse.

Avec le confinement obligatoire et la fermeture jusqu’à nouvel ordre de nos institutions universitaires classiques , nos étudiants , inquiets pour leur avenir , cherchent des compléments de leurs cours dans l’Internet, se sollicitent pour échanger des notes personnelles .Rarement des cours à disposition dans les bibliothèques.
Si on veut une réforme, il faut commencer par l’amélioration de nos cours, les mettre à disposition de l’étudiant en respectant l’approche didactique pour une meilleure attractivité et en respectant les objectifs cibles pour atteindre les résultats escomptés.
De nombreuses approches didactiques sont d’actualités et plusieurs cours suivent une approche pédagogique attractive. Le temps du tableau noir et la craie est révolu. Les feuilles jaunes fanées ne sont plus d’actualité de nos jours et même le rétroprojecteur est dépassé. C’est l’ère de la digitalisation. Nous sommes devant l’ère de E-génération.
Il faut s ‘adapter à cette nouvelle mutation, nous n’ avons pas d’autres choix.
Nous avons raté plusieurs opportunités dans d’autres secteurs malgré les compétences de nos ressources humaines. Ne ratons pas maintenant la digitalisation c’est l’avenir et surtout dans notre système éducatif.
La qualité d’un cours dépend de la qualification du concepteur (l’enseignant) pour sa structuration, de ses compétences pour le contenu et de son honnêteté scientifique pour le respect de l’éthique.
Si on a confiance en soi, on craint pas le partage, l’échange et l’évaluation.
Pas d’autres possibilités pour réussir notre mission d’enseignant que de s’intégrer dans la mouvance de la mondialisation de l’ES.
La numerisation est la solution. Et l’enseignement à distance (EAD) est son application dans notre système éducatif.
La scénarisation d’un cours impose une démarche qualité pédagogique standardisée. Ce qui facilite son accessibilité, sa diffusion et sa flexibilité pour l’apprenant. Sous cette forme le cours est régulièrement revu, actualisé, évalué. Il est  » dynamique » (plus jamais des cours figés,) attractif et valorisant pour son concepteur. Ces cours à distance règlent le problème d’absentéisme, jouent l’équité, la proximité, offre à l’apprenant la souplesse et à l’enseignant la mise à la page. Défendons donc l’enseignement à Distance.
L’Université Virtuelle de Tunis ( UVT )  vous offre l’espace qu’il vous faut. (plus de 111000 inscrits, plus de 16000 supports pédagogiques jusqu’ au 27 mars). 

Pr Mahjoub Aouni , président de l’UVT de Tunis

Sachant que l’UVT est pionnière dans le monde arabe et africain et qu’elle rayonne sur plusieurs pays , nous devons soutenir son effort et faire en  sorte qu’elle ouvre le monde du numérique à tous et dans les plus bref délais . Freiner son élan c’est commettre un crime que l’histoire ne pardonnera jamais 

Les Japonais , les allemands ,les canadiens et autres l’ont fait depuis plus de 20 ans et leurs universités virtuelles livrent des diplômes dans toutes les disciplines reconnus à l’international . Les américains Google , Microsoft et Facebook enseignent à distance depuis belle lurette et des étudiants du monde entier payent des centaines de milliers de dollars pour avoir la certification de ces géants du numérique , pourquoi pas nous  ?

La rédaction