Elle était dégueulasse!

Mme Abbou, encore et toujours!

Par respect à certains membres de son parti que je trouve intelligents, raisonnables et même drôles et en espérant la voir responsable, polie, moins populiste et plus sérieuse, j’ai réduis de manière significative de commenter ses interventions. Aujourd’hui, je me sens obligé de commenter sa dernière prestation devant le Ministre de l’Education et si je dois utiliser un seule phrase, je dirai qu’elle était dégueulasse!
Mme Abbou n’a pas parlé au nom du peuple, elle a parlé au nom du spectacle et au nom du buzz. Son agressivité illimitée, ses attaques très basses, son langage de charretier, ses informations approximatives ont fait que personne n’a pu saisir l’essence de son intervention.
Tout homme ou toute femme politique qui existe par le chaos, l’incorrection, le langage ordurier n’a pas sa place dans une démocratie.
Mme Abbou porte une lourde responsabilité dans le « techlik » de l’état. Elle a besoin d’une réinitialisation totale pour cesser cette barbarie dans son vocabulaire et ses gestes et comprendre que les insultes à ce niveau ne l’honorent pas et n’honorent pas son parti.
Depuis bien longtemps , j’ai appelé mes amis du Tayyar qui sont au second plan ( et qui sont intelligents, polis et propres physiquement et intellectuellement, je le répète) à récupérer la première place car ils sont utiles à la politique et à la démocratie.
Mme Abbou, comme Yassine Ayyari, a parlé du Sefsari du Ministre. C’est abominable : quand vous êtes menacé dans votre intégrité physique par des voyous et vous trouvez à coté de vous « jeld bhim » vous le mettez sur vous pour vous protéger!!!
Mme Abbou est une femme libre, elle ne met pas de Sefsari mais elle doit impérativement utiliser le filtre de la décence et de la politesse à chaque fois qu’elle voudrait prononcer un mot.
Je n’ai aucune sympathie particulière pour Si Hatem Ben Salem mais j’avoue qu’il était aujourd’hui plus raisonnable et plus convaincant que Mme Abbou.
S’agissant du ton utilisé dans ses réponses, aucune personne ayant un minimum de dignité ne pourrait rester zen devant la hamajiyya » de Mme Abbou! », moi compris!
!..AH..!

Ali Gannoun