Coronavirus : Le 19 Octobre , le gouvernement tunisien ouvre les portes de l’enfer

DEUX POIDS DEUX MESURES FACE AU CORONA VIRUS

C’est à l’apogée de la contagion par le Covid-19, et coïncidant avec l’affaiblissement de ses moyens de contrôle et prévention contre ce fléau, que l’on décide d’ouvrir les frontières par voie terrestre à un millier de nos ressortissants Tunisiens en Algérie, tout en les exemptant du seul moyen efficace contre toute propagation du Corona Virus, le confinement sanitaire obligatoire dans les hôtels conventionnés.
Nos concitoyens sont certes les bienvenus, mais l’exception ne fait pas la règle, et la règle est le confinement obligatoire dès entrée dans le territoire Tunisien.
Pourquoi ce laxisme ? Pourquoi ces décisions démesurées ? Jusqu’à quand va-t-on endurer ce recours vers la facilité et à la nonchalance, au dépens de notre santé et celle de notre progéniture ?
Les conséquences fâcheuses d’une telle action maladroite nous couteraient des vies humaines, alors que subventionner ce confinement obligatoire par l’état aux plus démunis de nos compatriotes venant de l’Algérie serait dérisoire face aux couts des éventuelles hospitalisations.

Simple Calcul : Le test COVID-19 coute presque 300 Dinars, une semaine de confinement coûte moins de 500 Dinars, alors qu’une journée en REA coûte 5000 Dinars !
Sans parler de la contagion en chaîne infernale qui menace le pays , nous déplorons toute décision de dérogation à la règle du confinement sanitaire obligatoire, et sollicitions les hauts responsables d’être à la hauteur de leurs responsabilités, leur rappelons au bon sens tout en leur confiant l’avenir de ce pays, qui tient à peine debout face à cette pandémie mondiale.

Remarque : L ouverture des frontières pour mille personnes est prévue pour le 19 Octobre courant