Borhen Bsayes est très dangereux

محلى « الثورة » التونسية ومحلى التهريج و محلى برهان بسيس يحكي مع دغيج

Inviter Imed Dghij pour parler de la révolution est la preuve de son échec. Quand un minable de la trempe de Dghij qui est moitié délinquant moitié terroriste disserte sur un sujet aussi grave que l’histoire de la Tunisie, on ne peut qu’insulter jed weldine bou illi kène sbab. Offrir l’antenne à cette tête de mule confirme le délabrement des gouts et et la techlication (l’abrutissement) de l’intelligence. Par la même occasion, Bsayyes a confirmé qu’il est taillé dans le mercure et qu’il est capable de manger à tous les râteliers. Ezza7, ekhi nous n’avons plus de philosophes, d’historiens, de chercheurs ou d’universitaires pour laisser cet ancien esclave des Trabilsi débiter ses âneries?
Tant que ces zouafras de journalistes, chroniqueurs, experts boudourou continuent à arpenter les couloirs de ces chaines blanchisseuses d’argent sale et d’animateurs corrompus, nous ne pouvons sortir de la médiocrité et de la décadence politique et culturelle!
Je regarde et je me retiens pour ne pas me taper la tête contre un mur!
Allah letrabba7kom!
Ps pour quelqu’un que j’aime beaucoup : Bsayes est un acrobate des mots, néanmoins il banalise la médiocrité et est donc très dangereux!

Ali Gannoun