Flore Revalles, la femme fatale du lac Léman

Elle était la star des Ballets russes aux États-Unis en 1916, les tabloïdes s’intéressaient de près à ses ongles ainsi qu’à ses coiffures et même Charlie Chaplin avait accroché son portrait au mur. Mais, en Suisse, où elle est née et décédée, elle est tombée dans l’oubli. Qui était donc Flore Revalles? Dans les années 1950, Émilie Flora Cerf-Treichler loue un studio à Genève qu’elle nomme «Paradiso». À l’intérieur, elle accroche son passé au mur: un crocodile empaillé qui l’avait accompagnée aux États-Unis, des sabres d’Afrique du Nord, des tapisseries d’Égypte, des peaux de serpent, le tout à côté de partitions et de dizaines de photos de ses prestations sur les scènes du monde entier et même de l’Amazonie. Dans la pièce, deux canaris gazouillent dans une cage. Au Paradiso, l’artiste s’accompagne au piano, chante les œuvres d’opéra qu’elle interprétait autrefois et rêve des jours glorieux où elle parcourait encore le monde sous le nom de Flore Revalles. Son nom est tombé dans…

Lire la suite

Tourisme : Le top des 5 des escapades en Belgique sans pass sanitaire

Pas encore de pass sanitaire ? « 20 Minutes » vous propose cinq destinations week-end en Belgique, où il n’est pas obligatoire

Lire la suite

En Chine, drones et bananes contre éléphants vadrouilleurs

A. Calfeutrer les habitants. B. Couper l’électricité. C. Disposer des bananes à l’extérieur du village pour attirer les éléphants et les ramener dans la nature.

Lire la suite