Un ours derrière une série d’effractions de voitures aux Etats-Unis: « C’est un délinquant en série »

Un gros ours noir, filmé par des caméras de sécurité en train de grimper dans un pick-up, est coupable d’une série d’effractions de voitures dans l’Etat américain du New Hampshire, a indiqué la police. La police de la ville de Thornton, dans le New …

Lire la suite

Le Royaume-Uni et l’Australie dégagent un accord de libre-échange, premier post-Brexit

Un accord de libre-échange a été dégagé entre le Royaume-Uni et l’Australie dont les termes seront révélés mardi dans la journée, rapportent les médias publics australiens et britanniques.

Lire la suite

Caméra de surveillance : Que vaut la Smart de Calex vendue à peine 40 euros chez Carrefour ?

Disponible chez Carrefour à 39,99 euros seulement, la caméra Calex Smart que 20 Minutes a testée est-elle efficace pour surveiller nos intérieurs?

Lire la suite

«En Suisse, seuls les grands criminels vont en prison»

Les différentes peines prévues par le Code pénal suisse ne sont pas cohérentes entre elles. Les politiques veulent y mettre de l’ordre. Y parviendront-ils? Nous avons demandé l’avis de la juriste et députée UDC Barbara Steinemann. En Suisse, une personne qui tue en se trouvant «dans un état de profond désarroi» ou qui commet un viol peut, suivant les circonstances, s’en sortir avec un an de prison. Qui se rend coupable de lésions corporelles n’écope souvent que d’une amende. Par rapport à ce qui est infligé dans d’autres pays, ces peines sont remarquablement légères. Et ce n’est pas tout: les différentes peines ne sont pas cohérentes entre elles. Par exemple, une dénonciation calomnieuse peut vous valoir jusqu’à vingt ans de prison, alors que des lésions corporelles graves ou un viol ne sont punis que de dix ans au maximum. Avec l’harmonisation des peines, le monde politique entend remettre de l’ordre et de la logique dans tout cela. Harmonisation des peines Le gouvernement…

Lire la suite

Modalités d’ouverture des frontières : Les Algériens de la diaspora en colère

Dénonçant une procédure compliquée et des prix exorbitants, ils se considèrent comme «les otages du pouvoir» et ne trouvent pas de mots assez durs pour dire leur colère face à ce qu’ils qualifient de «mépris» à leur égard. «Ils se cachent derrière la crise sanitaire pour nous arnaquer. Ces conditions sont inacceptables : deux tests PCR […]

L’article Modalités d’ouverture des frontières : Les Algériens de la diaspora en colère est apparu en premier sur El Watan.

Lire la suite

Après les violentes agressions contre neuf institutrices : Terrorisées, des dizaines d’enseignantes fuient Bord Badji Mokhtar

Violences faites aux femmes et aux filles : Lancement de la campagne «Tolérance zéro» à Oran

La famille de l’éducation ne décolère à Bordj BadjiMokhtar. Aujourd’hui, cinquante sept enseignantes, tout cycle confondu, ont quitté la ville par avion, trente huit autres ont pris le risque de faire le voyage par route, jusqu’à Adrar (770 km en grande partie en piste), dans des camions, et vingt autres sont parti mercredi dernier, fuyant le climat de terreur, qui règne depuis l’agression menée en pleine nuit, contre neuf institutrices à l’intérieur de l’école N°10 de Bordj Badji Mokhtar, où elles enseignent.

L’article Après les violentes agressions contre neuf institutrices : Terrorisées, des dizaines d’enseignantes fuient Bord Badji Mokhtar est apparu en premier sur El Watan.

Lire la suite