En Suisse, les thérapies de conversion continuent à faire des ravages

Contrairement à de nombreux pays, la Suisse refuse d’interdire les thérapies de conversion, qui prétendent «guérir l’homosexualité». Souvent pratiquées derrière les portes des églises évangéliques, elles existent pourtant toujours. Plusieurs victimes racontent leur lente reconstruction. «J’étais à genoux au milieu d’un cercle de personnes, qui criaient pour faire sortir de moi le démon de l’homosexualité. Il fallait que quelque chose se passe pour qu’ils arrêtent. L’épuisement psychologique finissait par faire couler des larmes sur mes joues. Pour eux, c’était le signe que j’étais guéri.» Mario, 29 ans, raconte avec aplomb les nombreuses thérapies de conversion qu’il a subies, entre 2009 et 2014. D’origine libanaise, le jeune homme arrive à l’âge de 13 ans à Genève. Il est le seul garçon d’une fratrie de cinq. Les attentes parentales à l’égard du seul fils de la famille sont importantes. Très religieuse, la famille fréquente une Église évangélique libre genevoise. «Dans notre…

Lire la suite

En Suisse aussi, le travail au noir est un problème

Dumping salarial, heures supplémentaires, activités non déclarées. Malgré l’image propre du marché suisse du travail, le travail au noir y est répandu. De nombreuses personnes, le plus souvent étrangères, travaillent dans de mauvaises conditions. Un film du réalisateur suisse Ulrich Grossenbacher lève un voile sur ce monde souterrain. «Tu en as combien?» «Il me manque un Tamoul. Il y en a un qui s’est enfui.» Deux inspecteurs du travail contrôlent un restaurant quelque part en Suisse. L’un descend à la cave avec une petit lampe de poche pour chercher l’homme manquant. Il inspecte une première pièce. Personne. Puis une seconde. Une salle de jeu clandestine. Et encore une. Il est là. «Bonjour. Venez avec moi. Calmez-vous.» Malgré les paroles aimables, l’homme qui vient d’être découvert, un Sri-Lankais, sera emmené sans ménagement par la police, car l’interrogatoire a établi qu’il est un immigré illégal. Cette scène est réelle, c’est une des inspections que le réalisateur Ulrich…

Lire la suite

Les dossiers qui attendent le président italien avant sa visite d’Etat en Suisse

Le congrès des Suisses d’Italie s’est tenu ce week-end à Florence. Un événement convivial et informatif, qui a permis de rappeler la qualité des relations entre la Suisse et l’Italie mais aussi les quelques problèmes qui subsistent. Environ 56’000 Suisses vivent en Italie et plus d’une centaine de ces personnes se sont réunies ce week-end à Florence. La nouvelle ambassadrice de Suisse à Rome, Monika Schmutz Kirgöz, a souligné à cette occasion les liens étroits qui unissent la Suisse à l’Italie. La Suisse achète autant en Italie que la Chine, l’Inde et la Russie réunies, a-t-elle illustré dans un italien parfait, avant de préciser que cette statistique est antérieure à l’invasion de l’Ukraine par la Russie. «Nos deux pays partagent une frontière de 800 kilomètres, qui les unit plus qu’elle ne les sépare», a déclaré l’ambassadrice. Dernière ligne droite pour l’accord sur les frontaliers Les relations entre la Suisse et l’Italie ne sont toutefois pas totalement exemptes de nuages.

Lire la suite

La Cinquième Suisse a massivement soutenu les trois objets en votation dimanche

Les Suisses de l’étranger ont approuvé dimanche la «Lex Netflix», la réforme du don d’organes et le financement de Frontex encore plus nettement (plus de 70%) que le reste du pays. Le «röstigraben» sur les deux premiers objets, tout comme la faible participation, se constatent aussi bien en Suisse qu’à l’étranger. La population suisse a accordé un large oui aux trois objets soumis au vote dimanche 15 mai – la nouvelle loi sur les transplantations d’organes, le renforcement de l’agence européenne de garde-frontières Frontex et la «Lex Netflix». Le soutien des citoyennes et citoyens suisses expatriés à chacun de ces sujets a été encore plus marqué. Acceptée à plus de 58% par le peuple, la modification de la loi sur le cinéma – qui obligera les plateformes de streaming à financer la création de films et de séries suisses à hauteur de 4% de leur chiffre d’affaires dans le pays – a été approuvée à près de 78% par la Cinquième Suisse. Même ordre de grandeur pour la réforme de la…

Lire la suite

Propos négationnistes: Dieudonné condamné en appel en Suisse

Dieudonné assurait que ce n’était pas lui qui avait tenu ces propos négationnistes sur les chambres à gaz, dans ses spectacles à Nyon et à Genève en 2019, mais son personnage. Un argument qui vie

Lire la suite

«Ce sont les jeunes qui ont donné le ton de la campagne sur la Lex Netflix»

Le peuple a finalement approuvé la Lex Netflix à 58,4% des voix ce dimanche. Les jeunes auront toutefois fait trembler le camp du oui. La politologue de gfs.bern Cloé Jans analyse ce vote marqué par un conflit générationnel. Comme dans la plupart des pays de l’Union européenne (UE), les géants du streaming devront contribuer au financement de la production cinématographique en Suisse. L’issue du vote est restée longtemps incertaine, mais le peuple a finalement accepté dimanche la modification de la loi sur le cinéma. La campagne a donné lieu à de vifs débats, mais elle est dans l’ensemble restée calme. La politologue de gfs.bern Cloé Jans s’attend à une campagne bien plus émotionnelle avant la prochaine votation qui touchera l’audiovisuel, soit l’initiative qui veut plafonner la redevance radio-TV à 200 francs. swissinfo.ch: Les partisanes et les partisans de la Lex Netflix étaient partis avec une large avance qui n’a cessé de se réduire au cours de la campagne, faisant ainsi…

Lire la suite

Le peuple suisse dit oui à une réforme du don d’organes

La population suisse a accepté dimanche 15 mai, à 60%, une réforme de la législation sur la transplantation, qui vise à faciliter le don d’organes. La modification de loi porte sur la question du consentement au don d’organes: la Suisse va passer d’un régime de consentement explicite à un régime de consentement présumé, ce qui signifie qu’à l’avenir, toute personne sera considérée par défaut comme donneuse, à moins d’avoir exprimé son refus de son vivant. Le comité de soutien, composé d’élu-es de plusieurs partis, de membres du monde médical ou de personnes directement concernées, pense que cette réforme améliorera le taux de dons d’organes en Suisse. Les adversaires du texte alertent toutefois sur le risque que l’on prélève des organes sur des personnes n’y ayant pas vraiment consenti.

Lire la suite

La Suisse ne quittera pas Frontex des yeux

Avec le «oui» du peuple suisse ce dimanche à l’augmentation des moyens et des effectifs alloués à Frontex, la Suisse s’engage en faveur d’une sécurité européenne commune. Mais pas de manière inconditionnelle. Analyse. En matière de sécurité, la Suisse s’aligne volontiers sur l’Europe: Plus de 70% des citoyennes et citoyens ont approuvé en votation populaire le renforcement de l’agence européenne de protection des frontières. C’est davantage que lors du vote sur l’adhésion à l’espace Schengen, entériné par 54,6% des votantes et votants en 2005, de même que lors des votations ultérieures sur les développements de Schengen. >> Notre compte-rendu de la votation du 15 mai 2022 sur Frontex: C’est d’ailleurs comme un vote de principe sur Schengen que les partisans et partisanes du «oui» ont présenté le scrutin de dimanche. Il s’agissait aussi d’éviter de mettre l’agence au centre du débat alors que son image est fortement égratignée ces derniers temps. Point culminant des polémiques…

Lire la suite

Les défis majeurs qui attendent la Suisse dans la mise en place du don d’organes facilité

Le passage au consentement présumé du don d’organes n’est pas pour tout de suite, malgré le vote favorable des citoyennes et citoyens suisses. Plusieurs années seront encore nécessaires, notamment pour créer un registre national en ligne et mettre en place de vastes campagnes d’informations. Le peuple suisse a plébiscité ce dimanche la nouvelle loi sur la transplantation, qui part du principe que chaque individu décédé sur le territoire helvétique est présumé donneur d’organes. Mais il faudra faire preuve de patience pour que ces changements se concrétisent. La Confédération doit maintenant élaborer une ordonnance de mise en œuvre, ce qui pourrait prendre plusieurs années. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) indique que la nouvelle législation devrait entrer en vigueur au plus tôt en 2024. Ce délai s’explique notamment par la volonté de créer un registre national des déclarations relatives au don d’organes et par l’organisation de campagnes d’informations visant l’ensemble…

Lire la suite

Eurovision 2022 : Ce qu’il faut retenir de la finale

Constats ou curiosités… Voici les principales choses à savoir sur l’Eurovision 2022 remporté par l’Ukraine avec Kalush Orchestra

Lire la suite

La Suisse fera passer à la caisse les géants du streaming

Les plateformes de streaming devront soutenir le cinéma suisse. Le peuple suisse a approuvé dimanche la Lex Netflix à 58% des voix, selon la première projection publiée par l’institut gfs.bern. Le suspens autour de la loi sur le cinéma n’aura pas duré ce dimanche. Le peuple suisse a accepté à 58% la Lex Netflix, selon la première projection publiée par gfs.bern. Les plateformes de streaming devront ainsi financer la création de films et de séries suisses à hauteur de 4% de leur chiffre d’affaires réalisé dans le pays. Les opérateurs qui refusent d’investir devront s’acquitter d’une taxe. La règle s’appliquera également aux chaînes de télévision étrangères diffusant des publicités qui ciblent le public suisse. En outre, le texte impose aux plateformes de diffuser une part de 30% d’œuvres européennes ou suisses. La loi suisse n’a rien d’inédit. Près de la moitié des États européens ont déjà introduit une obligation similaire avec des taux qui varient de 1% au Portugal à 26% en…

Lire la suite

Plébiscite suisse pour une sécurité accrue aux frontières extérieures de l’Europe

Les citoyens et citoyennes suisses ont accepté ce dimanche d’octroyer un financement supplémentaire à Frontex, l’agence controversée des garde-côtes et garde-frontières européens. L’argument sécuritaire a joué un rôle décisif. Appelés aux urnes, les Suisses ont affirmé ce dimanche à près de 72% leur soutien à une sécurité commune aux frontières extérieures de l’Europe, d’après la première projection de l’institut gfs.bern. Avec ce vote positif, la contribution helvétique à l’agence des garde-frontières et garde-côtes européens passera de 24 millions de francs à l’heure actuelle à près de 61 millions en 2027. L’agence européenne déjà la mieux dotée financièrement – 750 millions d’euros en 2022 – devrait disposer d’un contingent de 10’000 employé-es d’ici cinq ans, dont 40 de postes d’agent-es suisses à plein temps. Calculée en fonction du PIB de chaque État, la contribution suisse représente environ 4,5% du budget total de Frontex. «Guerre contre les migrants» Ce renforcement…

Lire la suite

Vers un don d’organes facilité en Suisse

Il pourrait bientôt y avoir davantage de dons d’organes en Suisse. Selon la première projection de l’institut gfs.bern, le peuple devrait approuver ce dimanche la modification de la Loi fédérale sur la transplantation, qui introduit le principe de l’«accord présumé» des personnes décédées. Selon la première projection de l’institut gsf.bern, la modification de la loi devrait facilement passer la rampe. L’issue du scrutin ne fait pas réellement de doute. Les différents sondages réalisés au cours de la campagne laissaient tous entrevoir cette issue. Par exemple, le dernier sondage réalisé pour le compte de la Société suisse de radiodiffusion et télévision (SSR) estime que la nouvelle mouture de la loi sera acceptée à 61%. «Consentement présumé» On trouve au cœur de cette modification législative le principe de «consentement présumé» de la personne décédée. En cas de «oui» ce dimanche, il remplacera le principe actuellement en vigueur du «consentement explicite». En clair…

Lire la suite

Eurovision 2022: Quand chante la France ? Comment voter ? Voici notre guide de la finale

Heures de passages, favoris, processus de vote… « 20 Minutes » vous dit ce qu’il y a à savoir pour suivre au mieux la finale de l’Eurovision ce samedi soir sur France 2

Lire la suite

La Suisse veut renforcer la coopération militaire avec les États-Unis

« Une violation aussi massive et brutale du droit international que celle commise par la Russie ne doit pas être tolérée », a déclaré Viola Amherd, après des rencontres avec des représentants du gouvernement Biden dans la capitale américaine.

Lire la suite

«Déplacer notre siège de Suisse est tout simplement inconcevable»

Discrète multinationale zougoise, Odlo est une marque bien connue des passionné-es de sport. Le leader mondial des sous-vêtements de sport a gardé une part de son âme nordique, puisqu’il est dirigé par le Norvégien Knut Are Høgberg. Un CEO qui apprécie beaucoup la qualité de la main d’œuvre et les hautes montagnes suisses. Fondé en Norvège il y a plus de 70 ans, Odlo est depuis 1986 basé à Hünenberg, en pleine campagne zougoise. Outre les sous-vêtements de sport, Odlo est également très actif dans les vêtements pour la randonnée et la course à pied. Grâce à six filiales et 8000 points de vente, les produits Odlo sont vendus dans une quarantaine de pays dans le monde entier. Rencontre à Hünenberg avec Knut Are Høgberg, CEO d’Odlo depuis quatre ans. Bio express Knut Are Høgberg dirige Odlo depuis juillet 2018, après avoir occupé le poste de Chief Operating Officer & Deputy CEO pendant environ de trois ans. Auparavant, ce Norvégien a été pendant onze ans consultant chez BCG, un…

Lire la suite

Eurovision 2022: La victoire de l’Ukraine est-elle certaine ?

Pour beaucoup, le trophée de l’Eurovision 2022 ne peut pas échapper au groupe ukrainien Kalush Orchestra… Mais tout n’est pas joué d’avance

Lire la suite

Eurovision 2022 : Et les dix derniers pays qualifiés pour la finale sont…

La deuxième demi-finale du concours se tenait ce jeudi au Pala Alpitour de Turin

Lire la suite

La Suisse est l’un des pays où l’énergie pèse le moins sur le budget des ménages

La Suisse fait partie des pays où la part du budget mensuel consacrée à l’électricité et au gaz est la plus basse. Si l’augmentation des prix de l’énergie a jusqu’à présent été plus modérée qu’ailleurs, elle risque toutefois de frapper durement une partie de la population. L’inflation et la flambée des coûts de l’énergie sont, comme ailleurs, sur toutes les lèvres en Suisse. Mais le gaz et l’électricité y pèsent moins sur le budget des ménages que dans la plupart des pays. C’est ce qu’indique une étude récente menée par Utility Bidder et relayée par l’hebdomadaire alémanique Handelszeitung. L’entreprise britannique de conseil en énergie a comparé le montant mensuel des charges de gaz, d’électricité et d’eau avec le salaire moyen dans une cinquantaine de pays. Sources et méthodologie Utility Bidder indique avoir utilisé les sources de données suivantes pour chaque pays: World Data pour le salaire mensuel moyen et Numbeo pour le coût mensuel moyen du gaz et de l’eau. Pour calculer…

Lire la suite