Les sons d’une forêt en feu font revivre l’esprit d’un génie suisse

Temps fort du festival Culturescapes, qui se déroule jusqu’au 1er décembre, le Burnt Instruments Orchestra (BIO) s’oppose à la destruction de la forêt amazonienne. Une manière d’insuffler l’esprit et le génie de Walter Smetak dans sa Suisse natale. Pendant la rédaction de cet article, 80’000 hectares de forêt amazonienne ont brûlé. Et la même superficie sera en feu pendant que vous le lirez. Cette échelle de destruction quotidienne est devenue si banale qu’elle ne fait plus l’actualité. Néanmoins des initiatives artistiques hors du commun, telles que Culturescapes, s’efforcent de faire prendre conscience des menaces actuelles et constantes, qui pèsent non seulement sur la nature mais aussi sur les populations, autochtones ou non, dépendantes de ressources naturelles en voie de destruction. Le bois brûlé est également le matériau utilisé par Marco Scarassatti et Lívio Tragtenberg pour construire les sculptures musicales de leur Burnt Instruments Orchestra. Le duo de compositeurs…

Lire la suite

Improbable chasse aux zèbres près Washington : « Ils sont en fuite depuis 54 jours »

Depuis près de deux mois, deux zèbres gambadent à quelques dizaines de kilomètres de Washington, réussissant à semer les fonctionnaires lancés à leur poursuite.

Lire la suite

Député britannique tué: le suspect inculpé pour meurtre et préparation d’acte terroriste

Le suspect arrêté après la mort du député britannique David Amess, poignardé lors d’une permanence parlementaire, a été inculpé pour meurtre et préparation d’actes terroristes, ont annoncé la police et le parquet jeudi.

Lire la suite

Coronavirus au Brésil : Des sénateurs veulent inculper Bolsonaro pour dix crimes et sa mauvaise gestion de l’épidémie

Parmi les chefs d’accusation retenus liés à la gestion de l’épidémie de Covid-19, on trouve « crime contre l’humanité », « incitation au crime » ou «&nb

Lire la suite

Donald Trump annonce le lancement de son réseau social : « Truth Social »

Donald Trump a annoncé mercredi le lancement de son propre réseau social, « Truth Social », après avoir été banni en janvier de Twitter, Facebook et YouTube, qui l’accusent d’avoir utilisé leurs plateformes pour inciter ses partisans à la violence avant l’assaut contre le Capitole.

Lire la suite