mathématiques

Suisse

Le chercheur qui vivait au sous-sol d’une école

Wilhelm Kaiser a renoncé durant 27 ans au confort et à la lumière du jour pour s’installer dans l’abri antiaérien de l’école cantonale de Soleure. Retour sur le parcours d’un homme énigmatique. Un long couloir dans le sous-sol d’une école. Il fait sombre. Reclus dans un abri antiaérien, un homme grand et maigre est penché sur un livre. Il vit ici, dort sur un lit de camp et se nourrit habituellement d’un plat de millet avec des épinards et des œufs cuits. Il ne peut sortir à l’air libre que lorsque les élèves ont quitté le bâtiment. La scène ressemble à un début de film d’horreur, mais elle a été la réalité de Wilhelm Kaiser durant 27 ans. C’est dans cet abri antiatomique sombre et sans fenêtre de l’école cantonale de Soleure que le chercheur a vécu de 1955 à 1983, entouré de ses écrits. «Là où sont mes œuvres, je peux être moi aussi. Et si je suis là, alors mon œuvre l’est aussi.» C’est en substance ce que s’est probablement dit Wilhelm Kaiser, écrit Rolf Weber, qui s’est penché …

Read More
Suisse

Les progrès vers l’égalité des sexes dans le milieu universitaire restent lents – SWI swissinfo.ch

La prestigieuse École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) aura pour la première fois en 141 ans d’histoire une femme à sa tête. Bien que les femmes soient plus nombreuses que les hommes à étudier dans les universités suisses, peu d’entre elles parviennent aux échelons supérieurs du monde académique. Tour d’horizon de quelques données clés. Anna Fontcuberta i Morral, 49 ans, professeure en science et génie des matériaux, est sur un petit nuage. «Merci, danke, grazie au ministre Guy Parmelin et au Conseil fédéral pour cette nomination et leur confiance. Je suis honorée et me réjouis de prendre mes fonctions de présidente de l’EPFL le 1er janvier 2025», a-t-elle tweeté le 27 mars dernier. Il aura fallu attendre longtemps pour que l’université technique, spécialisée dans les domaines de la science et de la technologie, soit dirigée par une femme. Mais la double nationale hispano-suisse est convaincue que les choses évoluent dans le bon sens: «il y a vingt ans, le nombre de femmes …

Read More
Tunisie

Chapeau Bas Borhène Bsayes ! – Actualités Tunisie Focus

N’allez pas vite dans la besogne, je ne suis devenu ni accro ni fan de ce qu’il fait. Mais certains monceaux choisis de ses émissions passent en boucle sur le net et il m’arrive de les regarder. Bsayes est un prestidigitateur, un acrobate du vil et un spécialiste hors norme de l’hypocrisie. Il a réussi par un tour de magie à mettre dans le même studio Mourad Zghidi, qui est devenu sympathique avec le temps, et une erreur (voir une horreur) humaine en la personne de Néjib Dziri. Dziri est le joujou de Bsayes, il aime le provoquer ou le

L’article Chapeau Bas Borhène Bsayes ! est apparu en premier sur Actualités Tunisie Focus.

Read More
Suisse

Fritz Zwicky, un génie suisse – SWI swissinfo.ch

Le Glaronnais Fritz Zwicky fut l’un des esprits les plus brillants du XXe siècle. Voici l’histoire d’un génie méconnu. swissinfo.ch publie régulièrement d’autres articles tirés du blog du Musée national suisse consacré à des sujets historiques. Ces articles sont toujours disponibles en allemand et généralement aussi en français et en anglais. Si Fridolin Zwicky avait eu son mot à dire, son fils Fritz, qui vit le jour le 14 février 1898 à Varna, aurait repris l’entreprise textile familiale en Bulgarie. En 1886, Zwicky père avait quitté Mollis, dans le canton de Glaris, pour s’installer au bord de la mer Noire et y commercialiser notamment des Glarner Tüechli, foulards glaronnais traditionnels. À l’âge de six ans, Fritz fut toutefois envoyé en Suisse, auprès de ses grands-parents, afin d’y suivre sa scolarité. Il s’avéra alors rapidement qu’il n’allait pas devenir négociant en textile, puisque le garçon se découvrit une passion pour les sciences. Fritz Zwicky étudia les mathématiques …

Read More
Suisse

La Nema, machine à chiffrer suisse – SWI swissinfo.ch

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Suisse mit au point une machine de chiffrement plus performante qu’Enigma: la Nema. swissinfo.ch publie régulièrement d’autres articles tirés du blog du Musée national suisse consacré à des sujets historiques. Ces articles sont toujours disponibles en allemand et généralement aussi en français et en anglais. Avant la Seconde Guerre mondiale, la Suisse n’avait aucune expertise en matière de cryptographie, c’est-à-dire de technique de chiffrement. Pourtant, en pleine guerre, des mathématiciens et ingénieurs commencèrent à concevoir leur propre machine à chiffrer. On la baptisa Nema, abréviation de «Neue Maschine» (nouvelle machine). La Nema fut remise à la troupe en 1948 et resta en service jusque dans les années 1970. Elle ne fut déclassifiée qu’en 1992, et vendue en 1994 à des personnes intéressées au prix dérisoire de 50 francs. Pour comprendre l’invention de la Nema, il faut remonter un peu dans le temps. Pendant la Seconde Guerre mondiale …

Read More
Suisse

Malgré les défis du secteur, les métiers bancaires intéressent encore les jeunes Suisses – SWI swissinfo.ch

Après avoir été fortement secoué ces dernières années, le secteur bancaire helvétique a désormais besoin de sang neuf pour aborder l’avenir de manière efficace. Bien que leur réputation ait été mise à mal, les banques restent des employeurs appréciés par la jeune génération. Trois fois par semaine, Amato Pace, apprenti du canton de Soleure, revêt un costume et se rend au siège de PostFinance à Berne. Son équipe se trouve dans le service financier, au quatrième étage, avec une vue spectaculaire sur les Alpes en arrière-plan. Le jeune homme de 18 ans s’occupe en ce moment du projet de cryptomonnaie de l’entreprise. «J’ai su que je voulais devenir banquier dès l’âge de douze ans environ», explique Amato. Très doué pour les mathématiques, il veut utiliser cette compétence à des fins professionnelles, c’est pourquoi il a décidé de s’orienter vers le secteur bancaire. Il a entamé un apprentissage professionnel directement après avoir terminé l’école obligatoire, afin d’acquérir un …

Read More
Tunisie

L’élève Tunisien à la traîne : un élève sur trois âgé de 7 à 14 ans ne lit pas correctement – Actualités Tunisie Focus

L’élève Tunisien est à la traîne selon le représentant du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) en Tunisie, Michel Le Pechoux. Le responsable indique lors d’une une interview accordée à la TAP que un élève sur trois âgé de 7 à 14 ans ne possède pas les compétences de base en matière de lecture. Il ajoute que trois élèves Tunisiens (75%) sur quatre manquent de compétences en mathématiques. Michel Le Pechoux a estimé que le développement de l’éducation en Tunisie constitue l’un des problèmes les plus pressants compte tenu de l’intérêt majeur accordé par la famille, la société et

L’article L’élève Tunisien à la traîne : un élève sur trois âgé de 7 à 14 ans ne lit pas correctement est apparu en premier sur Actualités Tunisie Focus.

Read More
Tunisie

Un peu de mathématiques avec Néjib Dziri ! – Actualités Tunisie Focus

Théorème: Néjib Dziri est msattak. Preuve par l’absurde: Supposons qu’il est intelligent. Nous l’ écoutons parler mathématiques dans une émission de radio. Nous constatons qu’il confond réciproque (qu’il prononce mal d’ailleurs), absurde et plein d’autres notions. C’est en contadiction avec notre hypothèse de départ. Il est donc msattak. CQFD !..AH..! Ali Gannoun Ecoutez 

L’article Un peu de mathématiques avec Néjib Dziri ! est apparu en premier sur Actualités Tunisie Focus.

Read More