Conflit israélo-palestinien: des partis de la coalition pressent la Belgique d’agir dans la voie de sanctions

Plusieurs partis de la coalition Vivaldi ont pressé ces derniers jours le gouvernement d’entreprendre des démarches en vue de sanctions contre Israël à la suite des événements qui se produisent à Jérusalem depuis plusieurs jours. La présidente de la commission des Relations extérieures de la Chambre, Els Van Hoof (CDV), a rappelé le contenu de l’accord de gouvernement à l’égard d’Israël et de la Palestine.

Lire la suite

Droits de l’homme : L’ONU « de plus en plus préoccupée » par les attaques aux droits fondamentaux en Algérie     

L’ONU est « de plus en plus préoccupée » par   la situation en Algérie où plusieurs droits fondamentaux, comme les droits à la   liberté d’opinion et de réunion pacifique, « continuent d’être attaqués », a   indiqué le Haut-Commissariat aux droits de l’homme mardi.

L’article Droits de l’homme : L’ONU « de plus en plus préoccupée » par les attaques aux droits fondamentaux en Algérie      est apparu en premier sur El Watan.

Lire la suite

En Colombie, le président Ivan Duque semble déconnecté face à la crise : « Tout le monde l’avait averti »

Le président conservateur peine à faire face à la situation.

Lire la suite

Le maire travailliste de Londres Sadiq Khan réélu pour un deuxième mandat

Le maire travailliste de Londres Sadiq Khan, devenu en 2016 le premier musulman à diriger une capitale occidentale, a été réélu pour un deuxième mandat, selon les résultats publiés samedi.

Lire la suite

Après le Danemark, la Suisse pourrait-elle renvoyer des réfugiés à Damas?

Les réfugiés syriens sont en sécurité en Europe. Mais plus au Danemark. Copenhague estime possible de les renvoyer dans la région de Damas, une zone qualifiée de sûre par ses services d’immigration. Ce précédent en Europe peut-il influencer les conditions de renvois fixées par la Suisse? Le Danemark est l’un des pays européens dont les lois sur l’immigration et l’asile sont les plus strictes. La Première ministre Mette Frederiksen l’a rappelé publiquement en janvier. Son objectif est «zéro demandeur d’asile». La cohérence de l’approche du gouvernement social-démocrate a été récemment démontrée avec le non-renouvellement, par les services d’immigration danois, des titres de séjour temporaires d’une partie des réfugiés de Syrie. Cela affecte les personnes issues de Damas et ses environs, car le Danemark classe cette région comme sûre. Mais comme le Danemark et la Syrie n’ont pas de relations diplomatiques, aucune personne ne sera expulsée pour l’instant. Toutefois, les premiers…

Lire la suite

En Colombie, le président exige la levée des barrages au 10e jour des manifestations : « Le rejet de ces expressions qui sont violentes doit être catégorique »

Le président colombien Ivan Duque a exigé vendredi la levée des barrages routiers qui se sont multipliés lors des manifestations de ces dix derniers jours contre sa politique, violemment réprimées dans plusieurs villes du pays.

Lire la suite

Gouverner Internet depuis Genève, la ville natale de Rousseau

Pour servir la démocratie dans le monde, Internet doit avoir son propre gouvernement mondial. Un tel gouvernement pourrait exister en ligne et avoir un siège physique à Genève, suggère le spécialiste de la démocratie Joe Mathews. En tant que chroniqueur pour SWI swissinfo.ch et contributeur au forum d’idées Zocalo Public Square, Joe Mathews aborde régulièrement la façon dont la démocratie est pratiquée à travers le monde. Les méthodes actuelles de gouvernance d’Internet ne constituent pas un système cohérent, encore moins démocratique. Il s’agit plutôt d’une lutte de pouvoir entre les plus puissantes entreprises technologiques, qui font passer leurs actionnaires d’abord et veulent qu’Internet soit une foire d’empoigne, et les gouvernements nationaux, qui privilégient les intérêts politiques de leurs propres représentants. Dans cette lutte, les deux parties se donnent de faux airs de démocratie. Facebook a créé son propre «conseil de surveillance» indépendant composé d’experts…

Lire la suite

Une avance qui pourrait ne pas suffire pour les initiatives agricoles

Une faible majorité des Suisses soutiennent les deux initiatives populaires anti-pesticides, selon le premier sondage de la SSR en vue des votations fédérales du 13 juin prochain. Les lois sur le CO2, contre le terrorisme et sur la gestion de la crise sanitaire seraient toutes les trois acceptées. Le soutien des électrices et des électeurs aux deux propositions qui veulent bannir les pesticides de synthèse pourrait ne pas suffire pour passer l’épreuve des urnes. Selon le premier sondage de la SSR réalisé mi-avril par l’institut gfs.bern, 54% des personnes interrogées ont l’intention de soutenir l’initiative «Pour une eau portable propre et une alimentation saine». 40% sont contre et 6% sont encore indécis. Le texte compte mettre fin à toutes les subventions publiques accordées aux agriculteurs qui ne s’engagent pas dans des méthodes de production durables et respectueuses de l’environnement. Les résultats du sondage sont très similaires en ce qui concerne l’initiative populaire…

Lire la suite