A quand en France des marches lycéennes pour le climat ?

Les lycéens belges, suisses et allemands ont marqué les esprits en fin de semaine dernière en séchant les cours pour marcher en masse pour le climat à l’appel de la jeune suédoise Greta Thunberg. En France,

Lire la suite

Les jeunes Suisses se mobilisent pour la préservation du climat

Des jeunes des universités, des lycées et des écoles professionnelles font grève ce vendredi dans une dizaine de villes de Suisse pour réclamer davantage de mesures pour préserver le climat. Leur action est née sur les réseaux sociaux et s’inspire du combat d’une jeune Suédoise. Beaucoup d’étudiants sèchent leurs cours ce vendredi. Cette action vise à inciter les responsables politiques à prendre leurs responsabilités et à agir pour sauver la planète du réchauffement climatique. Cette action n’est pas la première du genre. Une manifestation a déjà mobilisé quelques centaines de participants à Zurich à la mi-décembre, puis quelques milliers dans les principales villes alémaniques une semaine plus tard. Désormais, les activistes veulent rendre le mouvement national et invitent à la mobilisation via les réseaux sociaux. Ce mouvement s’inspire d’une Suédoise de 15 ans qui sèche ses cours le vendredi pour manifester devant le Parlement suédois. Devenue un phénomène médiatique, Greta …

Lire la suite

Pétition «Affaire du siècle»: La justice peut-elle contraindre l’Etat à agir sur l’écologie?

Une pétition de soutien à une action en justice visant à attaquer l’Etat pour «inaction climatique» a récolté 1,8 million de signatures en dix jours. Un record jamais atteint en si peu de temps… 

Lire la suite

Texte adopté, ambition négligée

La COP24 de Katowice s’est achevée. Les représentants de 190 Etats présents à ce nouveau sommet de l’ONU sur le climat ont accepté les règles de mise en œuvre de l’accord de Paris, qui prévoit une limitation du réchauffement de la planète à moins de 2 degrés C. Mais pour en arriver à ce résultat, il aura fallu beaucoup de négociations et de patience, comme ont pu le constater les délégués de Swiss Youth for Climate.  Nous sommes jeudi, deuxième semaine de la COP24, et rien ne se passe depuis des heures. Nous attendons dans une salle loin de la cohue habituelle. Les négociateurs ont enfin un moment de répit et en profitent pour dormir sur un canapé ou par terre, afin de récupérer de leur courte nuit et longue journée.  Soudain, les nouveaux textes sont publiés. Les négociateurs se réveillent. Un murmure parcourt les couloirs du centre de conférence. On appelle sa capitale. Quelle est sa marge de manœuvre? Quels sont les points que l’on peut céder? Ceux pour lesquels il faut se …

Lire la suite