Accord-cadre avec l’UE: la version suisse du «remain or leave»

L’Union européenne presse la Suisse de signer un accord-cadre pour assurer l’avenir de leurs relations bilatérales. La politique intérieure helvétique menace de faire échouer le projet. Quels sont les enjeux? Bien que la Suisse ne soit pas membre de l’Union européenne (UE), elle est intégrée à l’Espace économique européen (EEE) par le biais d’accords bilatéraux. L’UE souhaite que les questions institutionnelles de cette voie bilatérale soient réglées dans un accord-cadre. La RTS avait expliqué ce qu’est l’accord-cadre dans un éclairage en trois épisodes en mars 2019: Entre 2014 et 2018, la Suisse et l’UE ont négocié un texte. L’UE a poussé pour une signature, mais le gouvernement helvétique a d’abord mené des consultations, qui ont révélé trois points litigieux de l’accord: Protection des salaires: Les salaires et le coût de la vie en Suisse étant plus élevés que la moyenne de l’UE, les syndicats et l’industrie helvétiques craignent le dumping salarial. Aides d’État: L’UE ne…

Lire la suite

Le pari hasardeux de multimillionnaires opposés à l’UE

Qu’ont en commun Brexiters et adversaires suisses de l’Union européenne? Dans leurs rangs figurent de riches entrepreneurs et des gérants de fortunes, unis autour d’un pari incertain. Un constat aussi surprenant qu’explicable. «Souveraineté ou prospérité». C’est, aux dires sans cesse réitérés du gouvernement, de politiciens et représentants des médias, le dilemme auquel fait face la Suisse en matière de rapprochement avec l’UE. Autrement dit, la Confédération devrait renoncer à une partie de sa souveraineté pour maintenir son aisance économique, les entreprises dépendant du libre accès à la zone économique européenne. Ce narratif est désormais ancré dans l’esprit des Suisses. Il peut donc apparaître surprenant que des entrepreneurs, banquiers et gérants de fortune s’unissent contre l’accord-cadre (accord institutionnel). N’a-t-on pas répété à l’envi que l’économie bénéficierait d’une intégration à l’UE? Ce front du refus rappelle la situation outre-Manche. En fers de lance du…

Lire la suite

Irlande du Nord : « Les unionistes se sentent abandonnés par Londres depuis le Brexit »

Clémence Fourton, maîtresse de conférences en études anglophones à Sciences Po Lille, analyse les tensions en Irlande du Nord

Lire la suite

Interruption des programmes, présentateurs vêtus de noir: la BBC accusée d’en faire trop suite au décès de Philip

Programmes interrompus, présentatrice émue et « God Save The Queen » en fond sonore: l’annonce de la mort du prince Philip a bousculé les émissions de télévision et de radio britanniques. Au point que la vénérable BBC soit accusée par certains d’en faire trop.

Lire la suite

En Irlande du Nord, l’annonce de la mort du prince Philip calme les violences

Les violences qui ont éclaté cette semaine en Irlande du Nord se sont en grande partie calmées vendredi soir, à la suite de l’annonce de la mort du prince Philip, époux de la reine Elizabeth II.

Lire la suite

Violences sur fond de Brexit en Irlande du Nord : le gouvernement britannique réitère son appel au calme après une nouvelle nuit d’affrontements

Le gouvernement britannique a réitéré vendredi son appel au calme après de nouveaux affrontements entre émeutiers et la police en Irlande du Nord, où le Brexit ébranle une paix fragile.

Lire la suite

Pavés et cocktails molotov: nouvelle nuit d’embrasement à Belfast à cause du Brexit

Pierres et cocktails molotov contre canons à eau: police et émeutiers ont continué de s’affronter tard dans la nuit de jeudi à vendredi à Belfast, où le Brexit ébranle un fragile équilibre entre communautés.

Lire la suite