Le MSP veut criminaliser l’usage «officiel» du français


Avant-projet d’amendement de la constitution

Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) propose de criminaliser l’usage de la langue française dans les institutions et les documents officiels dans la perspective de la nouvelle Constitution.

C’est ce qui …

Lire la suite

Contenu des propositions liées à la révision de la Constitution : Les réserves de La classe politique


La mouture de la nouvelle Constitution n’a pas reçu l’enthousiasme espéré par ses initiateurs au niveau de la classe politique. Hormis les formations politiques dites du pouvoir qui, bien évidemment, l’ont «saluée», dans l’opposition, cela va de l’expression de «sérieuses

Lire la suite

Constantine : «Ni islamiste ni laïciste»


On aura tout dit sur le hirak estudiantin depuis son avènement, il y a plus d’une année, mais on ne pourra jamais le dissocier de celui qui se tient chaque vendredi.

Hier, pour la 54e semaine de suite, des étudiants, …

Lire la suite

Les révélations de Saïd Bouteflika…


Pour la première fois, Saïd Bouteflika, frère du Président déchu, s’exprime devant le tribunal militaire qui le juge pour «complot contre l’autorité de l’armée et de l’Etat». Aussi bien en première instance que devant le tribunal de Sidi M’hamed, à

Lire la suite

Abderrezak Makri reçu hier à la présidence de la République : Le MSP parle de «rapprochement de points de vue» avec Abdelmadjid Tebboune


Le président Abdelmadjid Tebboune poursuit ses consultations avec les acteurs politiques dans le cadre de sa démarche tendant à réviser la Constitution. Après les personnalités et le président du parti Jil Jadid, Soufiane Djilali, le président du Mouvement de …

Lire la suite

Composition du gouvernement et éventuel dialogue : Des partis de l’opposition restent dubitatifs


La nomination du gouvernement et l’éventuel dialogue évoqué par le président Abdelmadjid Tebboune suscitent scepticisme et critiques chez des partis de l’opposition.

Les commentaires exprimés jusque-là à ce sujet confirment l’étendue du fossé qui sépare …

Lire la suite

Makri fustige les partisans du courant «novembriste-badissiste» : «Le nouveau gouvernement est une gifle aux opportunistes»


Le leader du Mouvement pour la société et la paix (MSP),  Abderrazak Makri, a fustigé hier le courant badissiste-novembriste et les opportunistes qui ont de tout temps critiqué l’opposition politique.

Commentant le choix de …

Lire la suite

Changement de cap au MSP !


Le parti accepte de prendre part au dialogue

Makri, qui avait refusé d’engager son parti dans le scrutin du 12 décembre en raison de l’absence de conditions requises, considère aujourd’hui qu’il faut accorder «toutes ses chances» au nouveau Président afin

Lire la suite