Viktoriia et Polina: physiquement à Berne, mais mentalement en Ukraine

/ Sladusha

Viktoriia Bilychenko et sa fille Polina se débrouillent désormais très bien à Berne. Elles apprennent l’allemand, savent où faire leurs course et quel bus mène à la gare. C’est leur nouvelle vie. L’autre se déroule dans le contact quotidien avec leur famille dans la ville de Mykolaïv, au sud de l’Ukraine. L’inquiétude et la peur sont omniprésentes.

Ce contenu a été publié le 13 mai 2022 – 15:30


SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative