Une fondation suisse au secours des bâtiments historiques de Beyrouth

Un restaurant endommagé par l’explosion survenue dans le port de Beyrouth il y a tout juste deux ans. Copyright 2020 The Associated Press. All Rights Reserved.

Le 4 août 2020, une explosion dans le port de Beyrouth provoquait plus de dégâts en quelques minutes que quinze ans de guerre civile au Liban. Face à un État devenu totalement défaillant, les Libanais et Libanaises ne peuvent plus compter que sur des aides extérieures. En particulier celles d’une fondation suisse, l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones de conflit (Aliph), installée à Genève depuis mars 2017.

Ce contenu a été publié le 04 août 2022 – 07:00


SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative