Une année solitaire, mais frénétique pour les caricaturistes suisses

2020 a été une année mouvementée, aussi pour les caricaturistes suisses. Ils ont éprouvé l’isolement et la solitude du reste de la population, tout en ayant la chance de pouvoir travailler à domicile. Surtout, les nouvelles liées à la pandémie sont venues nourrir leur inspiration.

Ce contenu a été publié le 28 décembre 2020 – 21:30 En savoir plus sur l’auteur.e | Multimedia

Bien que le nouveau coronavirus ait été détecté en Chine encore en 2019, il a fallu plusieurs semaines pour que le sujet soit abordé dans les pays occidentaux. Le premier article de SWI swissinfo.ch publié sur ce thème date du 22 janvier 2020, mais le virus a ensuite dominé la couverture médiatique.

Les dessinateurs de presse et caricaturistes suisses se sont vite emparés du sujet, qui s’est révélé très riche. Entre la représentation du virus, des masques, des seringues, des quarantaines, des décès, de l’isolement, de la colère populaire, de la confusion et de l’incompétence des autorités, l’humour et la satire ont pu se développer sous une multitude de formes et de couleurs.

Les votations fédérales, les manifestations contre le racisme ou encore les élections américaines ont aussi inspiré les caricaturistes.