Un rapport fédéral affirme que la 5G n’est pas nocive pour la santé

Une antenne mobile à Stallikon, dans le canton de Zurich. © Keystone / Christian Beutler

C’est un pas important pour le déploiement de la 5G en Suisse. Pour la première fois, une étude fédérale affirme que cette technologie ne comporte pas de conséquences négatives pour la santé. Les rayonnements des téléphones resteraient modérés.

Ce contenu a été publié le 28 juillet 2022 – 14:36


rapport fédéral sur la 5GLien externe, réalisé pour l’Office fédéral de l’énergie, les valeurs mesurées sont nettement inférieures aux valeurs limites, déterminantes en ce qui concerne les effets sur la santé.

Elles seraient même moins importantes que lors de la dernière mesure il y a 8 ans. Cela serait dû notamment au développement des nouvelles antennes, moins nocives, affirme le rapport.

Des opposants pas convaincus

Pour autant, les opposants n’en sont pas convaincus. L’ingénieur Olivier Bodenmann, fondateur du collectif STOP 5G, n’y croit pas.

«Pour nous, ce rapport n’est pas réaliste parce qu’il ne prend pas en compte les modifications qui ont été faites au niveau légal pour les nouvelles antennes 5G qui ne fonctionnaient pas à leur pleine capacité au moment des mesures. De plus, il n’y a pas eu de mesures dans les écoles, peu de mesures dans les espaces privés et les mesures dans les transports publics ont été faites hors des heures de pointe», a-t-il expliqué dans le 19h30 de la RTS.

SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative