Un poète suisse au cœur de Londres

Rencontre avec le directeur du Festival Babel de Bellinzone, le Tessinois Vanni Bianconi, qui vit depuis des années à Londres.

Il s’appelle Vanni Bianconi, il est poète et traducteur. Né à Locarno en 1977, il vit aujourd’hui dans la capitale britannique. Il est aussi directeur artistique du festival de littérature et de traduction Babel de Bellinzone. Il traduit à partir de l’anglais, langue dans laquelle il aime aussi écrire. Sa traduction de l’Oratorio de Noël de W.H. Auden lui a valu le prix Marazza Opera prima en 2012.

En 2004, sa poésie est publiée pour la première fois dans une revue italienne, et en 2008, son premier livre, paru chez l’éditeur suisse Casagrande et regroupant six longs poèmes, lui vaut un Prix Schiller d’encouragement. Il publie encore deux recueils en 2012 et 2017, toujours chez le même éditeur.

Sous sa direction, le Festival Babel (dont la prochaine édition se tiendra à la mi-septembre) a accueilli des langues et des cultures multiples et s’est concentré sur les écrivains qui recourent à la traduction comme stimulus créatif ou comme horizon interprétatif. S’y sont croisées les langues des Balkans, l’Anglais unifié d’Amérique, des langues de Palestine, du Mexique, de la Russie, des Caraïbes et même de la littérature suisse.

Nous l’avons rencontré chez lui, pour lui demander pourquoi il a choisi de vivre au cœur de Londres et quel était l’esprit du Festival Babel, dont il assure toujours la direction artisitique.

Les musées suisses exposent peu d’artistes femmes

subscription form – French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.