Pas de vote à 16 ans à Neuchâtel

Boite aux lettres

(Keystone / Jean-christophe Bott)

Le droit de vote ne sera pas abaissé à 16 ans dans le canton de Neuchâtel. Les citoyens ont voté non dimanche à un élargissement des droits civiques pour les jeunes.

Les jeunes Neuchâtelois ne pourront pas voter dès l’âge de 16 ans. Les citoyens ont refusé dimanche à 58,5% d’abaisser la majorité civique.

Une initiative populaire demandait la possibilité d’obtenir sur demande le droit de vote à 16 ans. Elle était soutenue par la majorité du parlement cantonal ainsi que par le gouvernement. Seuls les libéraux-radicaux (PLR / droite) et l’Union démocratique du centre (UDC / droite conservatrice) s’opposaient à cet élargissement des droits civiques.

En Suisse, seul le canton de Glaris a fait le pas en 2007 d’abaisser le droit de vote à 16 ans.

Passeport suisse

(© Keystone / Christian Beutler)

Les conditions de naturalisation se durcissent en Argovie

Les citoyens du canton d’Argovie ont largement approuvé dimanche un durcissement des conditions d’octroi de la naturalisation. Les anciens bénéficiaires de l’aide sociale devront notamment attendre 10 ans avant de pouvoir demander le passeport rouge à croix blanche.

Obtenir la nationalité suisse sera plus difficile dans le canton d’Argovie. Les citoyens ont approuvé dimanche à 64,8% un durcissement des conditions de naturalisation. La nouvelle législation prévoit notamment que les anciens bénéficiaires de l’aide sociale doivent attendre dix ans après le dernier soutien financier de l’État pour déposer une demande. Les prétendants à la nationalité suisse devront aussi répondre correctement à au moins trois quarts des questions posées par les autorités cantonales.

En Suisse, la plupart des cantons ont fixé à trois ans le délai des anciens bénéficiaires de l’aide sociale pour déposer une demande de naturalisation. Ce délai est de cinq ans dans les cantons de Bâle-Campagne et Thurgovie, de 10 ans dans le canton de Berne.

Argent

(Keystone / Gaetan Bally)

Les partis politiques plus transparents à Schaffhouse

L’initiative des Jeunes socialistes «pour la transparence dans le financement des partis politiques» a été acceptée par 53,8% des citoyens du canton de Schaffhouse. Les partis devront publier leurs budgets de campagnes et leurs donateurs.

Le financement des partis politiques sera à l’avenir plus transparent dans le canton de Schaffhouse. Les citoyens ont soutenu dimanche à 53,8% une initiative des Jeunes socialistes pour exiger que les partis publient les budgets de leurs campagnes pour les élections et les votations, ainsi que les noms des personnes et des sociétés qui leur donnent plus de 3000 francs par année.

Des initiatives pour davantage de transparence dans le financement des partis politiques ont déjà été acceptées dans les cantons du Tessin, de Schwytz, de Genève, de Neuchâtel et de Fribourg. Une initiative au niveau fédéral est actuellement débattue au Parlement suisse.

caravanes

(© Keystone / Str)

Berne dit oui à une aire d’accueil permanente pour gens du voyage

Les communautés itinérantes européennes pourront s’arrêter sur une place fixe dans le canton de Berne. Le peuple a accepté de créer une aire d’accueil dans la commune de Wileroltigen.

L’aire d’autoroute située dans la commune bernoise de Wileroltigen sera aménagée pour accueillir des gens du voyage européens. Les citoyens du canton ont soutenu dimanche à 53,5% un crédit pour la création d’une place fixe destinée à ces minorités.

Le projet avait créé d’importantes tensions entre les autorités cantonales, favorables au projet, et les autorités communales ainsi qu’une partie de la population locale, fermement opposées.

La Suisse est obligée de fournir des aires d’accueil pour les communautés itinérantes, qu’elles soient suisses ou européennes. Mais le nombre de places est largement insuffisant, ce qui crée des conflits avec les habitants locaux et entre les différentes communautés.

village

(Keystone / Peter Klaunzer)

La petite commune de Clavaleyres change de canton

Les citoyens des cantons de Fribourg et Berne disent oui à une écrasante majorité au transfert de Clavaleyres. Les 50 habitants de la commune deviennent donc fribourgeois.

Une commune suisse change de canton sans faire de vague. Le transfert de Clavaleyres de Berne à Fribourg a été accepté dimanche par les citoyens des deux cantons. Les Fribourgeois ont dit oui à 96,2% et les Bernois à 89%.

La commune de 50 habitants s’étendant sur à peine un kilomètre carré pourra ainsi fusionner avec Morat, dans le canton de Fribourg. Clavaleyres ne parvenait plus à renouveler ses autorités communales et a tenté de fusionner avec des communes bernoises, sans succès. Elle s’est donc tournée vers sa voisine directe, Morat.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Contenu externe

Votations du 9 février 2020

Votations du 9 février 2020

subscription form – French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.