L’initiative contre le mitage mord la poussière

La station de Verbier vu du ciel

Le village alpin de Verbier, dans le canton du Valais, s’est étendu de tous côtés ces 50 dernières années.

(Keystone)

Les Suisses ne veulent pas geler les zones à bâtir pour préserver les espaces verts. Ils ont largement voté non ce dimanche à l’initiative populaire contre le mitage du territoire.

Les écologistes n’ont pas réussi à convaincre le peuple suisse. L’initiative populaireLien externe des Jeunes Verts contre le mitage du territoire est rejetée à la majorité des cantons et à 64% des votants, selon les dernières projections de l’institut gfs.bern en attendant les résultats définitifs.

Le rejet le plus net apparaît dans le canton du Valais, avec 78% de votes défavorables à l’initiative. C’est dans le canton de Neuchâtel que le non est le plus timide avec 53%.

nombre de constructionsLien externe augmenter en Suisse et grignoter toujours davantage les terrains agricoles et les espaces verts, les jeunes écologistes ont déposé en 2016 l’initiative populaireLien externe «Stopper le mitage – pour un développement durable du milieu bâti». Le texte voulait inscrire le gel des zones à bâtir dans la Constitution fédérale, sans limitation dans le temps. La création d’une nouvelle aire habitable n’aurait été admise que si une autre surface de taille équivalente était déclassée de la zone à bâtir.

Le bétonnage de la Suisse préoccupe les autorités et la population. Une révision de la Loi sur l’aménagement du territoireLien externe a déjà été acceptée en votation populaire en 2013, afin de limiter l’extension des zones à bâtir et de densifier les habitations. Des mesures jugées efficaces par le gouvernement, le parlement et les partis politiques de droite, qui s’opposaient à l’initiative contre le mitage. La gauche considérait en revanche ces dispositions comme insuffisantes, c’est pourquoi elle soutenait le texte des Jeunes Verts.

«Manque de patience»

Jacqueline de Quattro, conseillère d’Etat vaudoise, a critiqué sur les ondes de la Radio Télévision Suisse (RTS) le «manque de patience des initiants». Elle a rappelé que la mise en œuvre de la loi sur l’aménagement du territoire est en cours et «implique un travail de longue haleine».

Il s’agit d’une «défaite sanglante» pour les Jeunes Verts, estime de son côté la conseillère nationale du Parti démocrate-chrétien (PDC, centre droite). Elle constate que «le peuple suisse a réellement compris les enjeux et le danger d’une telle initiative.»

Malgré ce résultat, les Jeunes Verts gardent le sourire. «Cette initiative a permis de maintenir le débat» sur l’expansion des zones à bâtir, a réagi leur coprésident, Kevin Morisod. Les écologistes vont maintenant être particulièrement attentifs à la mise en œuvre de la révision de la Loi sur l’aménagement du territoire. Ils ont l’intention de déposer une nouvelle proposition en lien avec cette thématique, a-t-il annoncé à la RTS.

Une montagne et en-dessous des piquets de construction

Un grand projet résidentiel voit le jour au pied du Rigi, à Kuessnacht.

(KEYSTONE)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form – French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.