Les Suisses sont plus ouverts au mariage gay que leur Parlement

Ein Paar küsst sich

Octobre 2017, Falko Drossmann, chef du district de Hambourg Centre, épouse son compagnon Denny Krienke. Une chose qui ne serait pas possible en Suisse aujourd’hui.

(Keystone / Georg Wendt)

S’il n’en tenait qu’à la population suisse, les couples homosexuels pourraient se marier, adopter des enfants et avoir accès aux dons de sperme, donc à la  médicalement assistée. C’est ce qui ressort d’un sondage. Le Parlement, lui, se montre nettement plus réticent.

Hier, les citoyennes et citoyens suisses ont dit oui à la protection de la communauté LGBTIQ contre la haine et les discriminations. Ce résultat correspond bien à celui d’un sondage de l’Institut gfsLien externe, réalisé sur mandat de Pink CrossLien externe, la Fédération suisse des hommes* gays et bi: quatre Suisses sur cinq sont favorables au mariage pour tous.

Votations du 9 février 2020

subscription form – French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.