Le vote électronique séduit une large majorité des Suisses

© Keystone / Gian Ehrenzeller

L’e-voting est à l’arrêt en Suisse depuis 2019, mais 84% la population souhaiterait avoir la possibilité de voter en ligne, selon un sondage. La pandémie semble avoir accéléré les besoins en matière de numérisation.

Ce contenu a été publié le 28 décembre 2021 – 16:02

Keystone-ats /kr

La grande majorité de la population en Suisse est favorable au vote électronique: selon un sondage représentatif du cabinet de conseil Deloitte, 84% des personnes interrogées désirent voter de cette manière. Une nette majorité souhaite également que les autorités, et non des entreprises privées, offrent des services uniformes dans toute la Suisse.

La pandémie de coronavirus apparaît de plus en plus comme un catalyseur de la numérisation, écrit mardi Deloitte. Outre la hausse des achats en ligne et de l’e-banking, les Suisses utilisent également davantage les services numériques proposés par les autorités.

Selon le sondage, 38% des adultes interrogés ont développé une plus grande affinité envers les services administratifs en ligne. En même temps, 21% déclarent que leur confiance dans la cyberadministration a baissé pendant la pandémie, bien plus que dans l’enquête Deloitte de l’année dernière (7%). Un nombre croissant de personnes sont préoccupées par les risques, en particulier la cybersécurité et la confidentialité.

Comme l’an passé, une nette majorité de 73% souhaite que les services des autorités soient uniformes dans toute la Suisse; 86% souhaitent même que les services numériques soient proposés par une agence gouvernementale et non par des entreprises privées. Seuls 8% ne voient aucune valeur ajoutée dans les services numériques des autorités.

«Simple et rapide»

Parmi les avantages, les sondés citent surtout la simplicité (68%) et le gain de temps (72%), ainsi que la flexibilité spatiale (72%) et temporelle (75%).

Une nette majorité des personnes interrogées souhaitent également de nouveaux services: 84% déclarent vouloir commander leur passeport ou carte d’identité de manière entièrement numérique, sans devoir se rendre au bureau des passeports.

Deloitte a réalisé en septembre 2021 cette enquête représentative auprès de 1000 personnes âgées de 18 à 81 ans, issues des zones urbaines et rurales de Suisse alémanique et de Suisse romande.

Un espoir pour la Cinquième Suisse

Aucun système de vote électronique n’est actuellement disponible en Suisse. Genève avait retiré son système en 2018 pour des raisons financières. Le gouvernement avait ensuite renoncé à son projet de transformer l’e-voting en canal de vote ordinaire. Finalement, La Poste avait abandonné son système après la découverte de failles.

Des essais pourraient toutefois reprendre en 2022. La Confédération avait annoncé cet été qu’elle était en train de tester le nouveau système de La Poste, avant d’autoriser les cantons à mener leurs propres essais.

La possibilité de voter en ligne bénéficierait principalement aux Suisses de l’étranger. En effet, ils sont nombreux à être coupés de la démocratie suisse parce que l’acheminement du matériel de vote par voie postale est trop lent. C’est pourquoi l’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE) est depuis des années à l’avant-garde du combat en faveur du vote électronique.

Articles mentionnés