Le rapport annuel de SWI swissinfo.ch 2021

Chères amies et chers amis de SWI swissinfo.ch, chères lectrices et chers lecteurs intéressés de l’étranger, chères et chers Suisses de l’étranger,

Ce contenu a été publié le 12 mai 2022 – 13:30


Union européenne de Radio-Télévision (UER)Lien externe à Genève est un partenaire central pour SWI. En 2021, nous avons pu renforcer la collaboration avec d’autres médias de service public en Europe grâce au nouveau projet de l’UER, «Une perspective européenne». Grâce à une infrastructure technique commune avec traduction automatique, nous avons accès aux articles et vidéos de nos médias partenaires européens et nous échangeons mutuellement des contenus. Cet échange nous permet de toucher davantage de personnes avec des informations provenant de Suisse: cette coopération et cette distribution mutuelle ont élargi la portée et la visibilité de nos contenus dans d’autres pays européens. Cela renforce la collaboration entre journalistes à l’échelle européenne, et cela permet aussi aux médias de service public de faire contrepoids à la désinformation. La première phase de test s’est achevée à fin février 2022.

De plus en plus, les fake news font concurrence aux sources fiables et dignes de confiance en général et aux médias de service public en particulier. Afin que les hommes aussi bien que les machines puissent les identifier et faire rapidement la distinction, Reporters sans frontièresLien externe a lancé en 2019 la Journalism Trust Initiative pour les normes journalistiques. Au terme d’une procédure en trois étapes, SWI swissinfo.ch a reçu ce label de qualité en août 2021. Appliqué par de nombreuses entreprises de médias, ce label a aussi le potentiel de devenir un levier efficace contre la désinformation, qui créera plus d’espace et de visibilité pour le journalisme international de qualité.

Dans le dernier trimestre 2021, à l’initiative du directeur général de la SSR Gilles Marchand, SWI swissinfo.ch a également rejoint le groupe DG7, qui devient ainsi DG8Lien externe. Ce réseau international s’engage pour l’indépendance journalistique, la lutte contre la désinformation, l’accessibilité mondiale de l’information, la protection des professionnels des médias et lance des projets de développement dans le domaine de la numérisation. La collaboration avec les acteurs internationaux se voit ainsi renforcée, tout en contribuant au rayonnement international de la Suisse.

Enfin, en 2021, nous avons introduit les débats multilingues. Un produit journalistique qui offre beaucoup de potentiel pour l’avenir: les lectrices et les lecteurs du monde entier peuvent participer à nos débatsLien externe dans n’importe laquelle des dix langues qu’offre SWI swissinfo.ch. Toutes les contributions sont automatiquement traduites, ce qui rapproche notre public international des intérêts qu’il a en commun.

Partie 2: Les thèmes suisses qui toucheront encore le monde en 2022

Les thèmes que nous avons choisi de vous présenter ci-dessous ont attiré l’attention parfois bien au-delà des frontières nationales. Ce sont des sujets que swissinfo.ch suit depuis ses débuts et sur lesquels la Suisse ne fait pas parler d’elle depuis longtemps à l’international. Commençons par le plus évident:

La Suisse et le Covid-19

En comparaison internationale, le nombre de cas en Suisse a plusieurs fois frisé les sommets, attirant l’attention sur ce petit pays que l’on a tendance à ignorer par ailleurs. L’une des questions les plus débattues est de savoir si les hospitalisations, respectivement le taux d’occupation des unités de soins intensifs, vont encore augmenter massivement et s’il sera à nouveau nécessaire de prendre des mesures radicales.

En complément de notre mandat de prestationsLien externe, notre couverture de la crise du coronavirus bénéficie également en Suisse d’une attention relativement importante. Ici, SWI swissinfo.ch semble combler une lacune – en particulier pour les habitantes et habitants de langue étrangère.

L’année dernière, les deux articles suivants ont eu un écho supérieur à la moyenne au-delà des frontières nationales:

Sur la base de notre expérience des deux dernières années, nous avons toutes les raisons de croire qu’en 2022, les aspects suivants de la pandémie en Suisse seront parmi d’autres très suivis à l’étranger:

👉 Les éventuelles décisions prises en votation populaire en lien avec le coronavirus

👉 Les résultats des recherches menées par les institutions (dont les universités) et l’économie (dont l’industrie pharmaceutique)

👉 Tous les écarts possibles avec les tendances mondiales de la pandémie

La Suisse et l’archéologie

Les spécialistes internationaux se frottent régulièrement les yeux lorsque l’on découvre en Suisse des objets du Moyen Âge ou d’époques encore plus anciennes. Cette découverte a par exemple fait sensation en 2021:

Impossible de savoir si et surtout quand et où de nouveaux objets, voire des habitats anciens seront mis à jour en Suisse en 2022. Les découvertes de l’année dernière indiquent toutefois que la Suisse continuera à faire parler d’elle dans ce domaine au niveau international:

👉 De nouveaux objets seront découverts sur certains sites connus

👉 La technologie qui permet de nouvelles trouvailles devient de plus en plus sophistiquée

La Suisse et le Kunsthaus de Zurich

Nous observons que les débats sont de plus en plus intenses en Suisse. Un exemple est celui de la collection d’art Bührle, qui à l’automne a fait parler d’elle bien au-delà de nos frontières. Le débat a tourné en un discours complexe sur la manière de traiter les œuvres spoliées en général, ce qui nous a permis d’apporter une contribution en plusieurs langues sur la collection Bührle. Nous avons également publié un article sur l’avenir du Kunsthaus et son extension par le célèbre architecte David Chipperfield:

La Suisse et le suicide assisté

Les médias étrangers parlent régulièrement de l’attitude de la Suisse vis-à-vis du suicide assisté. Selon les cultures, elle est jugée très différemment. Les appréciations vont de libérale à cynique.

Le débat sur l’aide au suicide suscite beaucoup d’échos, en particulier chez les personnes de langue japonaise. Notre collègue Kaoru Uda s’occupe de ce sujet chez nous et son article de janvier 2021 a généré près de 20’000 heures de lecture cumulées dans nos dix langues.

Et le débat est loin d’être clos:

👉 Un homme est venu du Japon en Suisse pour mourir. Nous l’avons accompagné dans son dernier voyage

La Suisse et le changement climatique

En alternance avec les vagues de coronavirus, la crise climatique sera de plus en plus au centre de l’attention en 2022. Dans la réflexion internationale, le rôle de la Suisse est observé principalement à trois niveaux:

👉 Les changements climatiques dans l’espace alpin

👉 Les positions et les décisions au niveau politique

👉 Les résultats révélateurs de la recherche suisse

Sur le premier point, nous avons publié l’an dernier cet article de notre spécialiste du climat Luigi Jorio, qui s’est retrouvé notamment cité parmi les sources d’une étude sur le sujet d’un laboratoire d’idées en Inde.

En 2022, la Suisse, en tant que pôle de recherche sur le climat, continuera d’attirer l’attention, notamment grâce à une scientifique comme Sonia Seneviratne.

La Suisse et la Genève internationale

Actuellement, aucun sommet de l’importance de celui entre Joe Biden et Vladimir Poutine ne se profile à l’horizon 2022 à Genève. Leur rencontre a été pour nous une bonne occasion de souligner l’importance de la Genève internationale, sur laquelle nous sommes très présents.

Mais souvent, les aspects secondaires et les activités permanentes des agences internationales basées à Genève sont bien plus intéressants. Parmi d’autres événements, les thèmes suivants resteront au centre de notre attention à l’avenir:

👉 L’OMS et la lutte contre le Covid-19, ainsi que le mise en œuvre des réformes de l’institution

👉 Le CICR, qui pour la première fois sera présidé par une femme, Mirjana Spoljaric Egger (dès septembre 2022)

👉 Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU (notamment avec un rapport sur l’Éthiopie et la visite future de présumés camps de travail en Chine)

La Suisse et les crypto-technologies

Dans le domaine de la fintech, deux de nos contributions, parmi d’autres, ont eu l’an dernier un écho international:

Ce n’est pas par hasard si nous publions parfois de tels articles uniquement en anglais. D’une part, c’est la langue maternelle de notre spécialiste maison Matthew Allen, et de l’autre, la plupart des débats internationaux sur les crypto technologies et la fintech sont menés en anglais.

En 2022 et au-delà, la Suisse continuera à faire parler d’elle au niveau international sur les sujets suivants:

👉 Comme La Poste, qui a lancé en 2021 un crypto-timbre avec beaucoup de succès, en 2022, d’autres entreprises suisses prendront le train des NFT

👉 Après avoir obtenu le feu vert de l’autorité de surveillance en 2021, la SIX Digital Exchange poursuivra en 2022 la mise en place de l’écosystème financier numérique en Suisse

👉 D’autres organisations et entreprises souhaitent obtenir l’autorisation de mener des projets financiers décentralisés à partir de 2022

La Suisse et l’espace

La curiosité pour l’inconnu pousse les hommes à aller toujours plus loin. L’exploration robotique de Mars est déjà bien avancée et la mission européenne ExoMars apportera de nouvelles pierres à l’édifice. Hélas, le lancement n’aura pas lieu en 2022, puisque ce rover devait compter sur une fusée et un atterrisseur russes et que les collaborations avec la Russie sont suspendues en raison de la guerre en Ukraine.

À plus long terme, la mission conjointe NASA/ESA Mars Sample Return vise à ramener sur Terre des échantillons prélevés sur Mars par le rover Perseverance. Ces deux missions, comme d’innombrables autres dans le passé, qu’elles soient européennes, américaines, russes ou autres embarqueront leur lot de technologie suisse. Et permettront peut-être de répondre à la grande question:

👉 Y a-t-il ou y a-t-il eu de la vie sur Mars?

En traitant la question, nul doute que nous attirerons toujours autant d’attention. Si l’on met de côté les papiers sur la pandémie, notre débat sur la possibilité ou non d’envoyer des humains sur Mars a été, dans sa version anglaise, le plus lu de nos articles scientifiques:

Partie 3: Faits et chiffres SWI swissinfo.ch.

Pour finir, voici quelques faits et chiffres sur SWI swissinfo.ch et notre équipe. Des graphiques qui parlent d’eux-mêmes.

swissinfo.ch

swissinfo.ch

swissinfo.ch

swissinfo.ch

swissinfo.ch

swissinfo.ch

Articles mentionnés

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative