Le magicien numérique

Marco Tempest avec des drones

Marco Tempest en plein spectacle de drones en novembre 2017 à la gare de Zurich.

(© Keystone / Ennio Leanza)

En tant qu’enfant, il rêvait de ressembler à David Copperfield. Aujourd’hui, le Zurichois Marco Tempest est le magicien numérique le plus célèbre du monde, et il travaille aussi pour la NASA. Il se produit régulièrement sur les plus grandes scènes du globe et enchante le public avec ses trucs numériques.

«La magie d’aujourd’hui deviendra la technologie de demain, déclare Marco Tempest en souriant, une longue tradition de magiciens ont aussi été des inventeurs.» Le Zurichois fait partie des illusionnistes qui ont toujours essayé d’avoir une longueur d’avance sur la technologie de leur temps.

Mais Marco Tempest n’est pas seulement un magicien doté de moyens technologiques, il est aussi designer, cinéaste, coach et conteur. Son fond de commerce mêle narrations, illusions et inspirations. Le Zurichois raconte des histoires fascinantes sur scène pour simuler les futures possibilités techniques. Il nous dupe pour nous inspirer.

Quand il était enfant, il rêvait de son propre spectacle de magie à Broadway ou à la télévision. Aujourd’hui, il s’occupe de technologie créative à la NASA à Los Angeles, mène des recherches au MIT Media Lab à Boston et gère un laboratoire d’innovations chez Accenture à Zurich.

astuces numériques sophistiquées sur des appareils à écran tactileLien externe. Il est un peu le magicien maison des conférences mondiales TED et un invité bienvenu au Forum économique mondial.

Mais ses apparitions publiques ne représentent que la partie la plus visible de son travail, elles complètent son emploi du temps à la NASA et chez Accenture. Ses journées sont longues, et les congés plutôt rares.

Tout a commencé en Suisse

Lors d’une chaude journée en Suisse, je le joins par Skype à New York. Comme de nombreux pionniers suisses de la technologie, il s’est rendu très tôt aux États-Unis. Mais tout a commencé en Suisse. «Steve Jobs m’a offert mon premier ordinateur cool.» Marco Tempest vivait avec ses grands-parents à Zurich quand, en 1992, il écrit une lettre à NeXTLien externe, une société informatique fondée par le futur patron d’Apple.

La missive a dû faire bonne impression. Le jeune Marco Tempest reçoit alors de nombreux paquets. Mais l’ordinateur rêvé n’est pas aussi performant qu’il l’avait espéré. Il se met alors à programmer l’appareil pour interagir avec l’écran grâce à des fonctions tactiles et gestuelles. Il y a près de 30 ans, ces deux technologies n’étaient que des rêves d’avenir. Aujourd’hui, il est difficile d’imaginer la vie sans elles.

Marco Tempest procède de la même façon lorsque le premier iPhone arrive sur le marché en 2007. Il imagine les possibilités futures du téléphone— hormis les appels. «C’est le sujet principal de mon travail: j’utilise la technologie existante, et j’ajoute la narration ainsi que la magie pour rendre tangible son avenir.» Sa vidéo rencontre toujours beaucoup de succès aujourd’hui. Tout semble spontané, léger, mais derrière cette bonne humeur se cache un travail pointu.

débâcle du vote électronique, la Suisse a urgemment besoin d’un «spécialiste fédéral créatif en technologie».

Des hommes avec des robots

Marco Tempest aide l’équipe de la Nasa en développant des robots.

(Nasa)

Dans la série Pionniers suisses du numérique, SWI swissinfo.ch présente des personnalités suisses engagée à l’étranger ou d’envergure internationale qui ont très tôt reconnu le potentiel d’internet et l’ont utilisé avec succès dans leurs activités. L’auteure, Sarah GennerLien externe, scientifique des médias et experte du numérique, a publié le livre ON | OFF en 2017.

Fin de l’infobox

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form – French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.