La bande dessinée en majesté au cœur des Alpes

Considéré comme l’un des rendez-vous de bédéistes les plus importants en Europe,  le festival international de bande-dessinée Fumetto clos ce week-end sa 28e édition à Lucerne sur les bords du lac des Quatre-Cantons.

Le festivalLien externe a gardé de ses débuts un solide esprit d’indépendance. Et au fil des ans, le rendez-vous s’est fait sa place sur la carte de l’Europe. S’y presse des auteurs de renommée mondiale, comme des jeunes talents venus du monde entier, soit 1053 dessinatrices et dessinateurs originaires de 54 pays.

L’affiche du festival réalisée par le maître japonais du pop art Keiichi Tanaami.

(Keiichi Tanaami)

Avec comme thème principal le vélo, le festival a mis en vedette l’auteure américaine Emil Ferris et comme pays, l’Inde et le Japon avec notamment l’artiste japonais Keiichi Tanaami, précurseur du pop art japonais, le Storytelling graphique indien (Mytholitics) ou encore le prolifique Français Joann Sfar, auteur de la célèbre série Le Chat du rabbin.

Pendant neuf jours, le festival s’est déployé dans de nombreux lieux d’art et de culture à Lucerne, brouillant la distinction convenue entre œuvres d’art et bandes dessinées. Les ateliers, les programmes pour enfants et adolescents et les ateliers menés par des artistes sont devenus une partie importante du festival, qui attire des visiteurs de tous âges.

Côté suisse, le jeune talent biennois Simon Beuret a présenté son album Eye Contact, dans lequel le héros se lance sur les traces d’une femme mystérieuse. L’auteur lucernois Melk Thalmann a pour sa part réalisé une BD sur Ferdinand Gatti, un maçon italien guillotiné en 1892 au bord du lac des Quatre-Cantons.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form – French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.