Jacques Chessex disparaissait il y a dix ans

Il y a dix ans exactement, le 9 octobre 2009, mourait l’écrivain Jacques Chessex. Lauréat du prix Goncourt, ce Vaudois fut l’un des principaux auteurs romands des dernières décennies. Cet écrivain dont la notoriété dépassait largement les frontières nationales s’était à plusieurs reprises exprimé sur les ondes de Radio Suisse Internationale (SRI), l’ancêtre de swissinfo.ch.

Homme assis posant avec le bras croisés.

Jacques Chessex en février 1992.

(Ulf Andersen / Aurimages / AFP)

L’écrivain vaudois, dont le premier livre était paru en 1954, laisse à la postérité plusieurs dizaines d’ouvrages. Sa célébrité, il la devait avant tout à l’obtention du prix Goncourt en 1973, pour L’Ogre. Il est d’ailleurs le seul écrivain suisse à avoir jamais obtenu cette prestigieuse récompense littéraire.

En novembre 1973, Jacques Chessex était interviewé à son arrivée à Paris. Il expliquait alors à SRI à quel point le prix Goncourt était bouleversant et important pour un écrivain romand.

Auteur prolifique

Outre le Goncourt, il avait reçu de nombreuses autres distinctions, dont le prix Schiller, le prix Alpes-Jura, le Grand Prix du rayonnement français de l’Académie française, le Ruban de la Francophonie et, en 1999, le Grand Prix du langage français.

Auteur prolifique, son œuvre compte de nombreux romans, brillants, avec des thèmes qui reviennent inlassablement: Dieu et le sexe. Empreinte d’accents autobiographiques, son œuvre romanesque présente des personnages sensuels, rongés de culpabilité et fascinés par la mort.

Parmi ses parutions, citons notamment, Et l’Éternel sentit une odeur agréable, Le Vampire de Ropraz, Pardon mère, Le simple préserve l’énigme

En février 1978, dans le cadre de l’émission En mon âme et conscience, Jacques Chessex parlait de cette fascination pour la mort au micro de Paul Daniel.

Mort dans une bibliothèque

Jacques Chessex est mort des suites d’un malaise cardiaque en plein débat public dans une bibliothèque d’Yverdon-les-Bains (Vaud), pendant un débat consacré à son œuvre en marge d’une représentation théâtrale. Il était âgé de 75 ans.

Une dizaine d’années plus tôt, en mai 1998, l’auteur s’était longuement exprimé sur son métier d’écrivain au micro de Bernard Léchot, dans le cadre de l’émission Ils écrivent.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form – French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.