Yannick Agnel, poursuivi pour viol sur mineure, reconnaît « la matérialité des faits »

Yannick Agnel a affirmé ne pas avoir eu « le sentiment qu’il y a eu contrainte », selon la procureure, mais « si les faits sont constitutifs de viol ou agressions sexuelle, c’est qu’il existe une différence d’âge importante » entre la victime, Naome Horter, fille de son entraîneur d’alors Lionel Horter, qui avait 13 ans à l’époque des faits, en 2016, et le nageur alors âgé de 24 ans.

Plus d’informations à suivre…