WTA Miami: l’Australienne Ashleigh Barty sacrée en finale

Tennis

L’Australienne Ashleigh Barty, 11e joueuse mondiale et tête de série numéro douze, a remporté samedi le tournoi de Miami, disputé sur surface dure au Hard Rock Stadium, et doté de 9.035.428 dollars.

Il s’agit du titre le plus important de sa carrière. Elle avait auparavant déjà été sacrée Kuala Lumpur (2017), Zhuhai (2018) et Nottingham (2018). Elle compte aussi 9 titres en double dont celui de Miami remporté avec l’Américaine CoCo Vandeweghe l’an dernier. Elle fera son entrée dans le top 10 mondial (9e) lundi.

Barty, 22 ans, a en effet dominé en finale la Tchèque Karolina Pliskova, 7e mondiale et tête de série numéro 5, 7-6 (7/1), 6-3 après une heure et 40 minutes de jeu.

Elle avait battu l’Estonienne Anett Kontaveit (WTA 19) 6-3, 6-3 en demi-finale.

Pliskova, victorieuse à Brisbane en janvier, et dont le palmarès comprend douze titres, avait pour sa part écarté Simona Halep (WTA 3), 7-5, 6-1, empêchant ainsi la Roumaine de remonter à la première place au classement mondial.

Barty a un parcours atypique.

Ancienne prodige du tennis féminin, lauréate à 15 ans de titre juniors à Wimbledon, elle a abandonné le tennis en 2015 pour devenir joueuse professionnelle de cricket dans son pays.

Elle est revenue sur les courts de tennis durant la saison 2016 et a d’abord collectionné les victoires en double avec sa compatriote Casey Dellacqua, puis avec Vandeweghe, avec qui elle a remporté l’US Open 2018.

Elle a explosé en simple en janvier 2019 devant son public avec une finale, perdue contre la Tchèque Petra Kvitova, à Sydney et un quart de finale contre… Petra Kvitova à l’Open d’Australie.

Avec le titre de Barty, les 14 premiers tournois de l’année ont été remportés par 14 joueuses différentes, du jamais-vu dans l’histoire du circuit féminin.

La finale du double dames opposera par ailleurs l’Australienne Samantha Stosur et la Chinoise Shuai Zhang, lauréate de l’Open d’Australie cette saison, à Elise Mertens et la Bélarusse Aryna Sabalenka.