Wout Van Aert très heureux après son sacre sur le gong à l’Amstel: « Je suis content et fier de moi »


Après Gand-Wevelgem, Wout Van Aert a gagné l’Amstel après un final haletant et un sprint ultra-serré. Son printemps est réussi !

C’est ce qui s’appelle gagner une course au millimètre. Wout Van Aert a en effet enlevé au sprint l’Amstel Gold Race avec un avantage infime sur Thomas Pidcock, lequel l’avait devancé quatre jours plus tôt à la Flèche brabançonne. Cette fois, le Belge a pris sa revanche et remporté une deuxième classique après Gand-Wevelgem. Longtemps, l’incertitude a régné sur la ligne d’arrivée de la classique néerlandaise où personne n’aurait pu désigner le vainqueur sans avoir recours à la photo-finish, pas même Maximilian Schachmann, le troisième homme de l’échappée décisive de l’Amstel 2021.

Dans un passé plus ou moins récent, plusieurs victoires dans une classique avaient été déterminées en se fiant à l’image prise sur la ligne d’arrivée. On se souviendra du succès d’Eddy Planckaert sur Steve Bauer à Paris-Roubaix 1990 ou de celui de Gianni Bugno sur Johan Museeuw dans le Tour des Flandres 1994 où quelques centimètres séparaient les deux hommes.